Maroc: Le discours royal, une consécration du rôle central de l'Etat, des entreprises et des établissements publics (économiste)

Fès — Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'occasion de l'ouverture de la session du parlement est une consécration du rôle central de l'Etat, des entreprises et des établissements publics comme leviers de la mise en œuvre des programmes économiques et sociaux, a affirmé l'enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Fès, Abderrazak El Hiri.

"Dans son Discours devant le Parlement, Le Souverain a consacré les Institutions Publiques et le secteur des entreprises et établissements publics comme leviers de mise en œuvre et de réussite des programmes ambitieux mis en place par l'Etat pour une sortie rapide de la crise et une relance propice à la prospérité économique et sociale du Maroc", a-t-il déclaré à la MAP.

Le discours royal a insisté sur l'impératif de soumettre le secteur public qui souffre d'une multitude de dysfonctionnements à une réforme profonde pour le rendre attractif et lui permettre d'accomplir les missions qui lui sont dévolues, a-t-il noté, précisant que l'Agence "qui sera en charge de cette réforme se doit de confier sa gestion aux compétences nationales animées par la recherche de l'intérêt général et de le conformer d'une manière rigoureuse aux principes de bonne gouvernance dont notamment la responsabilité, la transparence et la reddition des comptes , et de le soumettre à une évaluation continue basée sur les critères d'efficacité, d'efficience et de performance".

Cette évaluation, a expliqué l'universitaire, est à même de favoriser une réorientation de l'action publique dans le sens de l'intérêt national.

Le Souverain a insisté, aussi, sur la nécessité d'une collaboration et d'une coordination entre les différents acteurs pour pouvoir relever les défis et garantir la réussite des politiques mises en place, selon M. El Hiri, également directeur du Laboratoire de Coordination des Etudes et des Recherches en Analyses et Prévisions Economiques (CERAPE).

Et l'universitaire d'ajouter que le discours royal a été une occasion pour souligner, par ailleurs, le rôle de la nouvelle stratégie agricole non seulement pour poursuivre la politique de valorisation de la production dans ce secteur mais surtout pour assurer le développement du monde rural et l'insertion professionnelle de ses jeunes.

"L'effort d'investissement qui sera fourni dans ce cadre produira sans aucun doute des impacts positifs sur différents domaines particulièrement en matière de création d'entreprises, d'emplois et de valeur ajoutée", a fait savoir M. El Hiri.

Selon le directeur du CERAPE, le discours royal a appelé de même "à ce que la protection sociale soit être exhaustive et concerne les quatre axes que sont la couverture médicale obligatoire, les allocations familiales, la retraite et la perte d'emploi", précisant que "la réussite dans ce chantier social de grande envergure requiert sans aucun doute une vision innovante en matière de pilotage et une concertation responsable entre les différents acteurs et partenaires dans ce domaine".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X