Algérie: TAJ - Le référendum constitutionnel du 1er novembre "est crucial pour l'avenir de l'Algérie"

Bouira — Le référendum sur le projet d'amendement de la Constitution "est important et crucial pour l'avenir de l'Algérie" et "il est temps" pour le peuple algérien de faire preuve de responsabilité et de conscience pour mener le pays à bon port, a indiqué samedi à Bouira la présidente du parti Tajamoue Amel El Djazair (TAJ), Fatima-Zahra Zerouati.

C'est au cours d'une rencontre de sensibilisation sur le référendum constitutionnel du 1er novembre prochain, tenue au siège de l'Office des établissements des jeunes (ODEJ) de Bouira, que Mme Zerouati a appelé les citoyens à participer "avec toute responsabilité et conscience" à cette consultation électorale, pour, a-t-elle dit, "pouvoir changer les choses et bâtir un Etat moderne et démocratique".

"La date du 1er novembre est une opportunité pour opérer un véritable changement et remettre le train sur les rails via une constitution qui assure un processus sécurisé et prometteur pour la construction de fortes institutions pour une Algérie meilleure", a insisté Mme Zerouati lors de cette rencontre.

Dans son intervention, l'oratrice a mis en exergue l'importance que revêtent l'entraide et la solidarité sociale entre Algériens et Algériennes, qui, sont aujourd'hui, appelés à "être présents" pour choisir un nouveau modèle économique et social pour le pays.

"L'Algérie est aujourd'hui à la croisée des chemins, et nous devons tous être responsables et conscients que ce référendum est une étape cruciale, qui permettra à notre pays de relever les différents défis dans les mois à venir", a souligné l'hôte de Bouira.

Elle a qualifié de "document consensuel" le projet d'amendement de la Constitution, dont plusieurs points apportés sont "communs" et "partagés" par l'ensemble de la classe politique et par la société civile. "L'implication de la société civile et des jeunes est indispensable pour la réussite de ce rendez-vous référendaire", a-t-elle insisté.

"Il s'agit du processus le plus sécurisé pour rattraper les retards et combler les carences du passé. Nous devons tous travailler avec force et intensité pour y parvenir et permettre à l'Algérie de se hisser au rang des grandes nations en matière de développement économique et de modernité sociale", a-t-elle encore souligné.

En outre, la présidente de TAJ a appelé les jeunes et les intellectuels à œuvrer sérieusement pour opérer le changement, car, a-t-elle, estimé, "l'abstention et le boycotte ne sont pas des solutions aux problèmes et crises que connaît le pays".

Avant de clôturer sa rencontre, Mme Zerouati a honoré le délégué local du médiateur de la République, Laâmouri Abdelhafidh, en lui remettant un cadeau symbolique en guise d'encouragement pour sa "noble" mission de médiation.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.