Congo-Brazzaville: Genre - Améliorer la scolarisation des filles

Écolières sud-africaines.

La ministre en charge de la Santé et de la Promotion de la femme, Jacqueline Lydia Mikolo, a réitéré le 10 octobre l'engagement du gouvernement congolais en faveur du bien-être des jeunes filles.

Elle s'est exprimée à l'occasion de la Journée internationale de la fille. « La République du Congo a élaboré et met en œuvre la politique nationale de scolarisation de la fille 2017-2021 qui vise à corriger les disparités filles-garçons à tous les niveaux du système éducatif, en améliorant la couverture scolaire en faveur des filles », a déclaré Jacqueline Lydia Mikolo.

Cette journée offre l'occasion de réflexion pour mesurer l'impact de la pandémie du coronavirus sur la vie et l'épanouissement des filles, en proposant des mesures pour limiter la propagation du virus, prévenir les violences et atténuer les inégalités dont est victime cette couche sociale. « Nous devrons rester attentifs à la protection des filles contre les discriminations de tout genre et les inégalités dans l'accès à l'éducation, à la nutrition, aux droits juridiques et aux soins médicaux », a indiqué Jacqueline Lydia Mikolo.

Selon elle, les filles peuvent être de puissants agents de changement et rien ne devrait faire obstacle à leur participation aux domaines de la vie.

Instituée le 11 octobre 2012 par l'assemblée générale des Nations unies, cette journée est célébrée pour mettre en lumière les besoins des filles afin de promouvoir leur autonomisation et reconnaître leurs droits. Sur le plan international, elle est célébrée sur le thème : « Ma voix, l'égalité pour notre avenir ». Le thème retenu sur le plan national est: « La fille congolaise face à la pandémie à coronavirus Covid-19 et aux violences basées sur le genre ».

D'après les Nations unies, les progrès des filles n'ont pas suivi le rythme des réalités auxquelles elles sont confrontées aujourd'hui, et la Covid-19 a renforcé bon nombre de ces lacunes.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.