Cote d'Ivoire: Meeting désobéissance civile - Mamadou Koulibaly et Gps tiennent le même langage de l'union

Le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié

Le meeting de l'opposition ivoirienne a vu se succéder au pupitre plusieurs leaders des partis et mouvements qui la constituent, le samedi 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan-Plateau.

Lors de son adresse au meeting de l'opposition politique ivoirienne, le samedi 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan-Plateau, le fondateur de Liberté pour la démocratie et la République (Lider), Mamadou Koulibaly, parlant d'Alassane Ouattara, candidat du Rhdp à l'élection présidentielle du 31 octobre, l'a présenté comme celui qui a semé les germes de la division en Côte d'Ivoire, il y a de cela trente ans.

«Lorsqu'il est arrivé, il y a trente ans de cela dans notre pays, qu'il a voulu par un coup d'État prendre le pouvoir, le peuple ivoirien s'est levé, il lui a imposé la constitution et il n'a pas pu prendre le pouvoir.

C'est le président Henri Konan Bédié qui a pu prendre le pouvoir en ce moment là. Ce jour là, le peuple était uni.

Le peuple avait parlé d'une même voix, il fallait que la constitution soit respectée, elle a été respectée. Quand plus tard, il a voulu se venger, il a divisé le parti unique qui a éclaté en morceaux pour être affaibli. C'est son art : diviser pour régner.

Quand la voie lui a été barrée et qu'il n'y avait pas d'issue pour être président, il a divisé la Côte d'Ivoire en deux.

C'est son art : diviser pour régner. Quand il est arrivé président de la République, pour régner tranquillement, il s'est mis à diviser tous les partis politiques de l'opposition. C'est son art : diviser pour régner.», a-t-il signifié.

Face à cela, il a encouragé à l'union. Car pour lui, "Un peuple uni, jamais ne sera vaincu". «Du fond de ce stade Félix Houphouët-Boigny, que vos voix puissent monter au firmament, traverser le Plateau et rejoindre Alassane Ouattara là où il est pour qu'il entende qu'un peuple uni, jamais ne sera vaincu.», a-t-il soutenu.

C'est dans cette même volonté d'union que s'est inscrite l'intervention de la représentante de Générations et peuples solidaires (Gps), Naminata Koné Épouse Zié. «Peuple de Côte d'Ivoire, nous voilà face à notre destin.

Allons nous regarder notre cher pays partir en déliquescence ? Non ! Allons nous être complices de cette forfaiture que représente ce coup d'État constitutionnel ? Je dis non. Chers frères et sœurs, embouchons la trompette de l'unicité pour faire barrage à la forfaiture. Entonnons le refrain de la délivrance.

Et ce, dans le pardon et la réconciliation. C'est dans l'union que nous vaincrons.», a-t-elle déclaré. Et d'ajouter que le mouvement fondé par l'ex président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro s'engage et compte sur la non tenue de la présidentielle qu'elle a qualifiée d'élection de la honte.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.