Mali: La récente libération d'otages interroge sur le sort de la Colombienne sœur Gloria

Militaires de la force conjointe G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali, début novembre 2017

Les récentes libérations d'otages au Mali soulèvent l'espoir de voir de nouveaux otages libérés. Plusieurs Maliens et six Occidentaux sont toujours aux mains des jihadistes au Sahel. Parmi eux, la religieuse colombienne Gloria Cecilia Argoti, connue sous le nom de « sœur Gloria ».

La religieuse colombienne a été enlevée le 7 février 2017 à Karangasso, dans la région de Sikasso, dans le sud du Mali.

Elle apparaît ensuite dans deux vidéos, dont une aux côtés de la Franco-Suisse Sophie Pétronin, libérée jeudi soir. C'était en septembre 2018. Depuis, plus aucune nouvelle de la religieuse.

Pour l'évêque de Mopti, Monseigneur Jean-Baptiste Tiama, à la tête de du diocèse de Sikasso au moment du rapt de la sœur Gloria, la libération de Sophie Pétronin ravive l'espoir d'obtenir des informations sur le sort de la religieuse.

« Si on arrivait à prendre contact avec les otages libérés, de savoir s'ils ont des nouvelles de Gloria puisqu'à un moment les vidéos qui étaient parues montrait la sœur Gloria au service de Sophie Pétronin.

Depuis, plus rien, les jihadistes ne disent rien. Les détenteurs ne font rien sentir. Nous on ne sait pas trop quoi penser. Et nous espérons toujours ».

La sœur Gloria est-elle toujours en vie ? Ses ravisseurs sont-ils les mêmes que ceux de Sophie Pétronin ? Et surtout, s'interroge l'archevêque de Mopti, les recherches sur le terrain se poursuivent-elles ? Aucune communication officielle sur le sujet, de la part des autorités de Bamako.

Côté Colombie, un mois après l'enlèvement de la religieuse, la police avait envoyé deux agents de l'unité anti-enlèvement pour tenter de retrouver sa trace, sans succès.

La dernière preuve de vie de la sœur Gloria remonte à une vidéo diffusée en septembre 2018 aux côtés de Sophie Pétronin, à qui elle a notamment prodigué des soins. Avant cela, elle était apparue dans une autre vidéo dans laquelle elle sollicitait l'intervention du pape, en janvier 2018.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.