Cameroun: Contrefaçon - Des producteurs de faux vins au frais

Ils ont été interpellés au terme d'une opération coup de poing conduite vendredi à Douala par le préfet du Wouri.

C'est à Bonabéri (Douala IV) au lieu-dit Sodiko-Gare routière, que l'opération coup de poing a été lancée ce vendredi 9 octobre. Conformément au plan d'intervention tissé, des éléments des forces de l'ordre entrent dans le quartier tandis que d'autres restent en retrait. Quelques minutes plus tard, les journalistes peuvent s'avancer vers le portail d'une villa ordinaire. Et vers une découverte. A l'arrière, des sacs de bouteilles vides de vin rouge entreposés. A côté, de grands seaux servant à nettoyer les bouteilles sales. A l'intérieur des demi-tonneaux, de l'eau couleur terre et des bouteilles vides...

A un autre angle de la maison, une petite unité d'embouteillage et d'étiquetage. Emballages, cartons, étiquettes, vignettes, bouteilles de vin emballées, etc. témoignent de l'activité qui s'y déroule. Dans cette pièce exiguë, tout est sens dessus dessous. Juste en face de cette pièce, des toilettes insalubres. Cette unité de production illégale de vin et de whisky en sachets emploie une dizaine de personnes. Tous ces suspects sont mis aux arrêts pour enquêtes. Quelques mètres plus loin, une autre unité de production de vin frelaté est démantelée.

Dans le viseur des Fmo également, une unité de production de yaourts au quartier Bodjombo. D'après des renseignements fournis, elle est suspectée de recycler et de reconditionner des yaourts périmés. A l'index encore, une unité de liquéfaction de whisky frelaté. Selon nos informations, elle est spécialisée dans la contrefaçon des grandes marques. Malheureusement, les Fmo ne vont pas y accéder, portes et fenêtres étant barricadées. Une attitude jugée suspecte à cette heure de la journée (11h). « Ils nous ont sûrement repérés à travers les caméras de surveillance », suppose un des éléments de la brigade d'intervention.

N'empêche, au cours de cette sortie, le bilan s'enrichira aussi d'importantes quantités de carburant frelaté saisies à Bonabéri et à Bépanda (arrondissement de Douala I). Le flair des forces de sécurité a permis à chaque fois de dénicher des bidons de carburant enfouis tantôt dans la broussaille, tantôt dans des caniveaux.

A la fin de l'opération, le préfet du Wouri a promis l'approfondissement des enquêtes. A cet effet, Benjamin Mboutou a instruit la descente d'une commission mixte regroupant la préfecture, les Fmo, et les sectoriels concernés. La commission va descendre sur le terrain cette semaine. Il sera notamment question de vérifier la conformité des documents administratifs, le respect des normes industrielles, etc.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.