Congo-Kinshasa: Haut-Katanga - La ministre provinciale de genre, famille et enfant invite la population à réfléchir sur les obstacles des jeunes filles

12 Octobre 2020

Le monde célèbre la journée internationale de la jeune fille, le 11 octobre de chaque année. Dans un message à la population, la ministre provinciale de genre, famille et enfant dans le Haut Katanga, Nathalie Aziza Munana indique que c'est une occasion pour réfléchir particulièrement sur les obstacles auxquels la fille se heurte, les défis auxquels elle est confrontée les changements souhaités par elles même et les solutions à mettre en œuvre à travers la province. A ce sujet elle avance quelques pistes des solutions.

« Faire participer la jeune fille aux discussions relatives à son statut et à son autonomisation. Promouvoir davantage les droits de la jeune fille. Dégager un plan de communication et de sensibilisation sur les questions du statut de la jeune fille et vulgariser les textes de lois ainsi que les instruments juridiques de protection et de promotion de cette dernière. L'organisation des nations unies estime que dans le monde 12 millions des jeunes filles de moins de 18 ans sont mariées chaque année. 130 millions de jeunes filles entre 6 et 17 ans ne sont toujours pas scolarisées. Tenant compte de ce tableau sombre j'appelle toutes les sociétés les parents les encadreurs les responsables des institutions d'enseignement, à agir pour votre bien être et à faire de vos droits une réalité dans notre province surtout en ce temps de la maladie à Coronavirus », a déclaré Nathalie Aziza Munana.

Cette journée de la jeune fille sera célébrée en trois étapes dans le Haut-Katanga. Samedi dernier, la ministre Nathalie Aziza Munana était dans le territoire de Kambove, dimanche dans le territoire de Kipushi. La clôture de ces activités intervient mardi 13 octobre à

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.