Tanzanie: Les pentes du Kilimandjaro en proie aux flammes

La plus haute montagne d'Afrique est touchée par un incendie qui a démarré ce dimanche. Ce site touristique majeur, situé en Tanzanie, s'élève à 5 895m d'altitude. Sur place, des centaines de personnes - pompiers, militaires, bénévoles - tentent de contenir l'avancée des flammes.

Avec notre correspondant régional à Nairobi,

Près de 400 soldats, 600 pompiers, des habitants de la région, des étudiants ou encore du personnel des sociétés touristiques ont été déployés sur les pentes du Kilimandjaro pour tenter de maîtriser l'incendie. Les flammes dévorent le célèbre mont tanzanien depuis deux jours et sont visibles jusqu'à la ville de Moshi, à 30 kilomètres de là.

Selon Tanapa, l'agence nationale des parcs tanzaniens, l'incendie aurait débuté à Whona, une étape utilisée par les randonneurs lancés à l'assaut du sommet. Les zones affectées sont situées entre Mandara Hut, à 2 700 mètres d'altitude et Horomobo Hut, à 3 700 mètres.

Concernant la raison de l'incendie, ce mardi matin, Pascal Shelutete, le directeur adjoint de la communication pour Tanapa, a livré les premières conclusions : « Le feu aurait été déclenché accidentellement par des porteurs qui préparaient à manger pour des randonneurs. Ils étaient en train de réchauffer de la nourriture, et le feu a touché de l'herbe. Nous sommes en saison sèche et les flammes peuvent se répandre très vite. L'incendie s'étend pour l'instant sur un secteur composé surtout d'arbustes et de buissons. »

L'agence nationale des parcs tanzaniens se veut rassurante, précisant que la forêt tropicale n'était pas touchée et que la sécurité des visiteurs était assurée. Le Kilimandjaro est un poumon économique pour la Tanzanie et un joyau naturel reconnu par l'Unesco. L'agence onusienne a d'ailleurs souvent averti des dangers résultant de l'activité humaine.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.