Congo-Brazzaville: Boxe des pharaons rénovée - La tenue d' une compétition par vidéo à l'étude

Les gestionnaires de la discipline au niveau national veulent s'inspirer de l'expérience internationale pour organiser, si la crise sanitaire perdure, une compétition de katas par vidéo dans le but de respecter les mesures édictées par le gouvernement.

La pandémie du coronavirus a visiblement mis le sport national la tête sous l'eau. Depuis près de sept mois, la pratique des sports de compétitions est suspendue. Le statu quo demeure, obligeant les fédérations à prendre des raccourcis dans le but de contourner cette difficulté imposée par la Covid-19. « Nous avons mis une commission en place pour voir comment la pratique de la boxe des pharaons ne doit pas être freinée à cause de la Covid-19. Il faut une capacité d'adaptation. Là nous sommes en train de regarder les expériences d'ailleurs », a expliqué le président de la Fédération congolaise de boxe des pharaons rénovée.

Jean Samba assure avoir trouvé la bonne formule pour entretenir la forme de ses athlètes et poursuivre en même temps la promotion de la discipline au niveau national, en organisant une compétition de katas qui se déroulera avec les mêmes règles de jeu que la compétition internationale qu'il a suivie.

« Aujourd'hui, il y a eu une compétition d'un art martial qui s'est faite par vidéo. Les organisateurs ont demandé à tous les pays participants d'envoyer la vidéo de leur champion en ce qui concerne les katas parce qu'on évite les contacts. Chacun de ces champions fait son kata, enregistre la vidéo et l'envoie à la Fédération mondiale. Elle rassemble toutes les vidéos pour voir le pratiquant qui a le mieux répondu aux critères pour décréter le champion », a expliqué le président de la fédération. Et de poursuivre : « Nous sommes en train de voir toutes ses modalités puisque nous avons aussi des katas dans la Boxe des pharaons. Nous allons former individuellement des compétiteurs dans cette discipline et organiser ces championnats dans cette discipline en tenant compte des mesures barrières telles que préconisées par le gouvernement. »

Même si la pratique sportive est momentanément suspendue, Jean Samba a assuré qu'administrativement, sa fédération s'est organisée pour qu'elle ne ressente pas le poids que la crise sanitaire a créé. La fédération compte actuellement six ligues départementales, notamment à Brazzaville, Pointe-Noire, Niari, la Bouenza, le Pool et le Kouilou et deux commissions départementales implantées respectivement dans la Lekoumou et la Cuvette. « Nous travaillons et continuerons à travailler pour la promotion de notre discipline au niveau national parce que le Congo est le socle de la Boxe des pharaons rénovée. Il faut qu'elle soit d'abord pratiquée dans tous les départements de notre pays. Ce qui fera que lorsque nous allons la vulgariser vers l'extérieur, il y a déjà un soubassement solide au niveau national », a-t-il déclaré.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.