Afrique: Beach handball - La Cahb mise sur le développement de la discipline

La Confédération africaine de handball (Cahb) a initié, le 6 octobre, une formation sur le beach handball, à l'endroit des directeurs techniques nationaux et des représentants locaux de la discipline.

Animée par Kamel Borgi, responsable du beach handball à la Cahb, cette formation permettra sans nul doute aux participants d'enrichir leurs connaissances en la matière. Elle s'inscrit dans le cadre du programme de formation en ligne lancé par la confédération depuis le début de la pandémie à coronavirus.

Au cours de cette formation, plusieurs points sont abordés, à savoir les règles du jeu, les sanctions et autres apects liés à la pratique de la discipline. Selon l'animateur, toute irrégularité ou comportement antisportif entraîne une exclusion. «Les joueurs exclus peuvent être remplacés ou revenir sur la surface de jeu dès qu'il y a un changement de possession de ballon entre les deux équipes. La deuxième exclusion d'un même joueur entraîne sa disqualification », a signifié Kamel Borgi lors de la cérémonie d'ouverture.

Plus de trente éducateurs venus de quatorze pays dont le Bénin, la République du Congo, la Gambie, l'Iles Maurice, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud, la Sierra Leone, la Zambie et le Zimbabwe participent à cette formation virtuelle.

Notons que le beach handball est un sport collectif dérivé du handball en salle mais qui se pratique sur du sable. Il oppose deux équipes de quatre joueurs qui doivent lancer un ballon en plastique dans les buts de leurs adversaires. Comme au handball, le nombre de pas balle en main est limité à trois.

Tagged:

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.