Niger: L'hôtel GAWEYE victime d'une concurrence déloyale et d'une campagne d'intoxication outrancière

Le fleuron historique du tourisme nigérien se bat, contre vents et marées, pour ne pas mourir. L'établissement hôtelier fait les frais post-Covid 19, d'une campagne d'intoxication nauséabonde, sur fond de concurrence déloyale sur la place de Niamey. Selon des informations obtenues par Confidentiel Afrique, un groupe de 40 personnes venant du Nigéria, qui avaient réservé de loger à l'hôtel GAWEYE durant leur séjour au Niger, transférées au dit établissement, se sont vues délogées par un diplomate nigérian en catimini.

Selon une source autorisée, le diplomate a servi au groupe que cet hôtel est infesté de malades du Covid. Le seul tort de cet établissement est d'avoir été réquisitionné par le gouvernement nigérien depuis le 20 Mars 2020 pour loger les voyageurs étrangers, les fonctionnaires nationaux revenant de mission et les étudiants nigériens de retour au pays natal.

D'après des sources parvenues à Confidentiel Afrique, la direction générale de GAWEYE a saisi dans la nuit d'hier le Ministre de la Santé Illiassou Mainassara et son collègue du Tourisme Ahmed BOTO, de la gravité de cette mauvaise publicité à l'encontre de l'établissement hôtelier, qui risque d'asphyxier sur la base d'informations mensongères tout azimuts.

Les effets corrosifs de cette concurrence déloyale, qui profite de l'état de réquisition par l'État du Niger, durant le contexte de pandémie, menacent la survie de l'hôtel GAWEYE dont le préjudice de cette campagne d'intoxication s'amplifie progressivement. Sous les yeux impuissants des autorités compétentes, qui laissent prospérer cette campagne de dénigrement.

Réputé d'avoir beaucoup été au service exclusif de l'État et de ses invités de marque durant toutes ces années, GAWEYE vit en ce moment des jours difficiles. Chefs d'État, Premières Dames, ministres, diplomates, y ont logé à l'occasion de grands événements internationaux. À l'honneur de l'État nigérien.

Le dernier confiné a quitté le 7 août 2020. Face à cette situation, un précédent inquiétant, la Direction générale dans un communiqué officiel, en possession de Confidentiel Afrique, tient à rassurer à ses partenaires et clients, que l'hôtel a été désinfecté par les services spécialisés. Mieux, confirme l'établissement, durant toute la durée du confinement et post-confinement, " aucun agent de l'établissement ou visiteur n'a été atteint, ni infecté par la maladie du Coronavirus".

Signalons que l'hôtel GAWEYE survit toujours, malgré plusieurs opérations de rachat qui se sont avérées infructueuses, manifestées par des groupes de renommée internationale (Azalai, Radisson et récemment Bravia ).

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.