Angola: Zaire - L'achèvement des travaux inachevés suit les priorités - Ministre

Mbanza Kongo (Angola) — Le ministre des Travaux publics et de l'Aménagement du territoire, Manuel Tavares de Almeida, a demandé ce mardi, à Mbanza Kongo, au Gouvernorat provincial de Zaire de définir les priorités pour l'achèvement des projets inachevés dans la région.

S'exprimant lors d'une réunion de revue avec des membres du gouvernorat local, dans le cadre de sa visite de 24 heures à Zaire, le gouvernant a souligné que les contraintes financières actuelles du pays nécessitent la définition de critères basés sur les priorités dans l'exécution des travaux publics.

Le ministre répondait à une exposition faite par le gouverneur local, Pedro Makita Armando Júlia, sur un ensemble de projets inachevés sur toute l'extension de Zaire, dont beaucoup remontent à environ 12 ans.

Il a réaffirmé, à l'occasion, la volonté de continuer à travailler avec d'autres institutions de l'appareil d'État dans la mobilisation de ressources financières pour mener à bien les projets énumérés.

Parmi les projets inachevés mentionnés par le gouverneur de Zaire, il y a le Palais de justice, à Mbanza Kongo, démarré en 2010 et paralysé en 2012, ainsi que l'hôpital général, qui a commencé à être construit en 2014 et a également vu les travaux paralysés en 2017.

Pedro Makita Júlia a également évoqué les travaux de la route nationale (EN120), qui relie Mbanza Kongo à la municipalité de Cuimba, sur une extension de 92 kilomètres jusqu'au poste frontalier de la commune de Luvaka, frontalière avec la RDC.

A cet effet, le gouverneur de Zaire a rappelé que cette section avait déjà deux consignations, l'une en 2007, à la société EMCICA, Lda, tandis que la seconde était en 2017, à l'entrepreneur TEA, même sans progrès dans les travaux.

Les 111 kilomètres du tronçon Mbanza Kongo / Madimba jusqu'à la ville de Lukunga, province de Uíge, ont également été mentionnés dans la note présentée par le gouverneur de Zaire, soulignant que les travaux entamés en 2014 ont été interrompus en 2018, alors que l'exécution physique était déjà autour de 75 pour cent.

Selon le gouvernant, les raisons avancées à l'époque étaient que le matériel utilisé ne répondait pas à la qualité requise.

L'achèvement de la route Soyo / Pedra do Feitiço, les travaux des villes-dortoirs de Mbanza Kongo et Soyo, le nouvel aéroport de Mbanza Kongo, ainsi que les infrastructures complémentaires de la ville patrimoine mondial, Mbanza Kongo, ont également été mis en évidence dans l'exposition présentée.

La délégation du Ministère des Travaux publics et de l'Aménagement du territoire a travaillé à Zaire pendant 24 heures, où elle a confié le contrat de réhabilitation et de pavage de la route d'accès à la municipalité de Nóqui, sur une extension de 104 kilomètres.

Le projet, divisé en deux fronts de travail, est confié à deux entreprises, notamment Tecnovia-Angola et Engevia, avec des coûts globaux estimés à 66 milliards 43 millions 292 mille 381 kwanzas, y compris la construction de trois ponts en béton sur cet itinéraire.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.