Afrique de l'Ouest: Gestion des connaissances du PARISS - La plateforme multi-acteurs lancée à Saint-Louis

14 Octobre 2020

La Gouvernance de Saint-Louis a abrité hier, mardi 13 octobre, le lancement de la Plateforme Multi-Acteurs sur la gestion des connaissances du Projet PARIIS (Projet d'Appui régional à l'Initiative pour l'Irrigation au Sahel).

C'est un espace de dialogue et de concertation entre les parties prenantes des secteurs du développement agricole en général et de l'irrigation en particulier. Le but est de favoriser un débat sur les enjeux stratégiques et les perspectives d'innovation des systèmes irrigués.

"C'est un projet qui a pour ambition de développer l'irrigation dans six pays du Sahel, y compris le Sénégal. Donc, Saint-Louis fait partie de la zone d'intervention prioritaire A. C'est un peu le sens de la mise en place de cette plateforme qui a pour rôle essentiel de fédérer les actions.

Ce sera un cadre d'échanges et de concertation de tous les acteurs qui sont concernés par l'irrigation au niveau de la région", a dit Aly Sané Niang, Coordonnateur du Projet PARIIS.

La plateforme multi-acteurs a pour vocation de favoriser au niveau de la zone d'intervention du projet, un débat décloisonné sur les enjeux stratégiques, les problématiques locales et les perspectives d'innovations des systèmes irrigués, entre opérateurs, services déconcentrés et producteurs en vue de favoriser la mise en œuvre des solutions d'irrigation.

Elle a alors pour missions d'appuyer et d'accompagner le processus d'identification, de documentation, de partage et de mise à l'échelle des innovations et expériences réussies dans la région de Saint-Louis ; de participer à la mise en œuvre des solutions d'irrigation en identifiant les goulots d'étranglement et en concourant à partager les solutions consensuelles face aux problèmes de l'irrigation.

Il est aussi question de mettre en place un mécanisme permanent de concertation entre les acteurs et de capitalisation d'outils développés pour la mise à l'échelle, de coordonner l'élaboration des fiches d'expériences des acteurs et enfin d'encourager les initiatives qui contribuent au renforcement de la gestion rationnelle de la ressource en eau dans la région.

"Cette plateforme multi-acteurs permettra ainsi aux différents acteurs de mieux maîtriser les enjeux locaux afin d'apporter les solutions efficientes par rapport à l'irrigation, la maîtrise de l'eau et au drainage des eaux pluviales pour pouvoir aboutir à un projet des systèmes d'irrigation.

Cela permettra d'apporter des rendements énormes au niveau de l'agriculture dans la Vallée du Fleuve Sénégal.

Pour rappel, les six pays concernés par le PARIIS sont entre autres le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Ce sont les pays du Sahel qui sont membres du Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel.

Ils ont convenu, dans une déclaration, de combiner leurs efforts pour accroître le rythme et la qualité des investissements dans l'agriculture irriguée.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.