Madagascar: Escroquerie - Un fonctionnaire enfermé à Antanimora

En faisant l'objet de quatre dossiers d'abus de confiance et escroquerie de haut niveau, un chef de protocole de ministère se trouve enfermé à la maison centrale d'Antanimora depuis lundi. Sa présumée complice qui a, pour sa part, été impliquée dans deux autres dossiers, a bénéficié de la liber té provisoire sous contrôle judiciaire.

Des particuliers et ministères se portent partie civile dans cette affaire. La somme qui leur aurait été extorquée s'élève à 220 millions ariary.

Son mode opératoire consistait à usurper des titres et fonctions au sein d'un ministère, affirmant disposer d'un budget de six millions de dollars dédié à la concrétisation de certains projets d'amélioration d'une société d'État. C'est là qu'il se faisait passer pour le responsable des marchés publics ou le directeur technique ou encore le chargé de protocole du ministère. De son côté, la femme prétendait avoir des relations avec des personnages clés dans divers domaines.

Les victimes ont été bernées. Elles ont versé une énorme somme pour obtenir ces marchés qui étaient malheureusement fictifs.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.