Congo-Brazzaville: Mouvement sportif congolais - Triste fin d'olympiade pour quatre fédérations

Le sport congolais vit actuellement une olympiade 2016-2020 difficile avec notamment la disparition de quatre présidents des fédérations en exercice au cours de cette année. Un triste record.

Jean Robert Raphaël Massamba Débat, François Bakana, Albert Kaya et Dominique Ondzé respectivement présidents des fédérations congolaises du sport de travail, de la gymnastique, de l'Escrime et du karaté et arts martiaux affinitaires, tous élus en 2016 pour un mandat de quatre ans, n'ont pas pu assumer leur mandat jusqu'à terme. Ils ont tiré leur révérence en plein exercice de leurs fonctions.

C'est donc les premiers vice-présidents qui défendront leur bilan lors du renouvellement des instances dirigeantes des fédérations sportives nationales annoncé pour la période du 16 au 27 novembre, selon la note du ministère des Sports et de l'Education physique. Les états-majors se mobilisent déjà pour trouver aux pratiquants des disciplines concernées des dignes successeurs, capables de poursuivre l'œuvre ou de faire mieux que les dirigeants décédés.

Décédé le 6 octobre à l'âge de 67 ans Jean Robert Raphael Massamba-Débat avait réussi à soigner l'image de la Fédération congolaise du sport de travail. Sa vision à la tête de cette fédération lui a valu quelques distinctions. La FCST a été désignée meilleure fédération qui avait le meilleur programme d'Afrique de l'année 2018 par l'Organisation du sport de travail africain. En 2019, la même organisation l'a élevé parmi les meilleurs dirigeants. Jean Robert Raphael Massamba-Débat avait fait le pari de développer le partenariat avec les organisations du sport de travail.

François Bakana, le président de la Fédération congolaise de gymnastique décédé le 5 février de cette année à l'âge de 60 ans, a bien vendu la gymnastique congolaise au niveau national et international. Sous sa direction, les Diables rouges ont obtenu 43 médailles dont cinq en or gagnées respectivement lors des 11e jeux africains de Brazzaville en 2015 et des championnats d'Afrique de gymnastique aérobic organisés en septembre 2018 à Brazzaville. Outre les médailles d'or, les gymnastes congolais ont glané sous sa présidence dix-neuf médailles en argent et dix-neuf autres de bronze.

Avec Dominique Ondzé à la tête de la Fédération congolaise de karaté et arts martiaux affinitaires, le Congo a décroché ses deux premières médailles d'or aux Jeux africains de Brazzaville en 2015 par le truchement d'Innocent Okemba et Dualde Malonga. Le Congo par le biais de Nardy Bikoka Mbako a été deux fois médaillés d'or aux championnats d'Afrique de karaté respectivement en 2014 à Dakar au Sénégal et en 2018 à Yaoundé au Cameroun. Dominique Ondzé est décédé le 2 janvier 2020. Pour l'instant seul Séraphin Dion a annoncé sa candidature pour la succession de Me Doukaye. Louis Ondongo qui assure l'intérim pourrait être son challenger.

Albert Nkaya, le président de la Fédération congolaise d'Escrime, décédé également le 19 janvier 2020, n'a pas réalisé les mêmes résultats que les précédents. Il a toutes fois eu le mérite de poser les bases du développement de la discipline au Congo. Les Escrimeurs congolais rappelons-le, avaient participé aux 11e Jeux africains de Brazzaville en 2015.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.