Gabon: Les catholiques au culte le 25 octobre ?

14 Octobre 2020

Le bras de fer continue entre le ministère de l'Intérieur et les ecclésiastiques gabonais. En effet en dépit de la fermeture des lieux de cultes jusqu'à nouvel ordre, Monseigneur Jean Patrick IBA-BA, archevêque métropolitain de Libreville, a communiqué le programme de la célébration de la messe du 25 octobre 2020.

Le gouvernement ne semble pas freiner la volonté des hommes de Dieu de reprendre le chemin des églises. C'est à travers un communiqué que l'archevêque de Libreville a fait une annonce en vue de la célébration de la messe du 25 octobre 2020.

Selon le gouvernement, la tendance baissière de la courbe de contamination n'est pas suffisante pour rouvrir les églises qui concentrent un grand nombre de personne. Récemment l'état d'urgence a même été prorogée de 45 jours car semblerait-il, les autorités gouvernementales ne veulent pas prendre de risques.

Selon le communiqué signé de Monseigneur Jean Patrick IBA-BA, archevêque métropolitain de Libreville, le dimanche 25 octobre prochain, toutes les paroisses de l'archidiocèse de la capitale gabonaise ouvriront les portes en vue de la célébration de la messe avec les fidèles laïcs.

Tout se fera en respectant les restrictions liées à la covid-19 « tous les fidèles laïcs devront respecter scrupuleusement les mesures de distanciations sociales qu'ils trouveront dans chaque église. Ils devront se munir de leurs masques qu'ils porteront tout au long de la célébration eucharistique ».

L'évêque de Port-Gentil Euzebius Chinekezy a dans le même élan, emboité le pas, en déclarant lui aussi, que les paroisses de la ville économique feront la messe le 25 octobre 2020.

Le Premier ministre et les membres du gouvernement tiendront une conférence de presse sur la riposte sanitaire ce vendredi 16 octobre à partir de 15h à l'immeuble Arambo. Les hommes de Dieu auront peut-être le feu vert du gouvernement.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.