Angola: PR s'engage à faire du pays une puissance agricole

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré que l'existence d'entreprises, comme les usines de montage de tracteurs et de téléphones portables inaugurées ce mercredi, permettait à l'Angola de s'approcher de son objectif de devenir une puissance agricole.

"(Aujourd'hui) est un jour très spécial, car ces deux usines que nous venons d'inaugurer représentent une augmentation de l'offre d'emploi, en particulier pour nos jeunes", a-t-il souligné.

Concernant l'usine de montage de tracteurs, l'homme d'État angolais a déclaré qu'elle représentait l'approche d'un objectif que l'exécutif cherchait à atteindre et qui commence à se réaliser

"Je tiens à dire que jusqu'à présent, nous avons exprimé, en mots, notre volonté de faire de l'Angola un pays fort en termes de production agricole", a précisé João Lourenço, après l'inauguration des deux usines à la Zone économique spéciale, à Luanda.

Selon le Président angolais, pour concrétiser le rêve de faire de l'Angola une puissance agricole, il est nécessaire de faire des choses concrètes, comme avoir sa propre production de tracteurs et d'outils.

La production de fumier et d'engrais, de vaccins pour les animaux - puisqu'il ne s'agit pas exclusivement d'agriculture, mais d'agro-élevage et de semences, a également été évoquée par le Chef de l'Etat.

Selon lui, si le pays parvient à être autosuffisant dans ces domaines, il sera possible de faire un «virage radical» dans la manière de faire l'agriculture et des résultats à atteindre.

Concernant l'usine de montage de téléphones portables, de tablettes et d'ordinateurs, le Président João Lourenço a dit que c'était "un type de produit qui attirerait principalement les jeunes.

Les technologies de l'information, a-t-il ajouté, doivent avoir un véhicule, un support, qui sont précisément les téléphones portables, en particulier les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs.

Le fait que, au cours des six / sept derniers mois, certains entrepreneurs aient réussi à achever la construction de plusieurs usines, malgré la progression du Covid-19, a été souligné par l'homme d'État angolais.

Cet effort, a-t-il renchéri, permet d'inaugurer nombreux projets à un moment où personne ne s'y attendait.

A cette occasion, le Président João Lourenço a fait la livraison symbolique de quatre tracteurs aux associations d'agriculteurs des municipalités de Chitato, province de Bié, de Jamba (Cuando Cubango), de Bailundo (Huambo) et Bengo.

D'une capacité de production de 3 000 unités par an, l'usine de montage de tracteurs est le résultat d'un accord entre l'Angola et les Émirats arabes unis (EAU), pour un investissement de 65 millions de dollars.

L'usine de montage de tracteurs, la première du genre dans le pays, a commencé sa production dans la première moitié de l'année en cours, avec plus de 80% de sa main-d'œuvre angolaise.

L'usine a été mise en œuvre en partenariat avec l'Agence pour les investissements privés et la promotion des exportations (AIPEX) et les ministères de l'Industrie et du Commerce et de l'Économie et de la Planification et avec la collaboration de la multinationale Massey Ferguson, spécialisée dans la fabrication de tracteurs agricoles.

Lors de l'inauguration, les Émirats arabes unis étaient représentés par le Sheikh de Dubaï, Ahmed Dalmoor Al Maktoum, promoteur de l'investissement.

Quant à l'usine de montage de téléphones mobiles, tablettes, ordinateurs et accessoires électroniques, de la marque "Afrione", elle produira dans un premier temps trois mille téléphones par an, employant 63 jeunes Angolais.

Les deux usines créeront 200 nouveaux emplois, principalement pour les jeunes Angolais. (Fin)

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.