Seychelles: Le chômage aux Seychelles atteint cette année près de 1100 personnes, la plupart dans le secteur du tourisme

Près de 1100 personnes ont perdu leur emploi aux Seychelles depuis le début de l'année, principalement dans le secteur du tourisme en raison de la pandémie de COVID-19, selon les chiffres du ministère de l'Emploi.

Les dernières statistiques de licenciements approuvés publiées par le ministère montrent que 713 ressortissants seychellois font partie de ceux qui ont été licenciés. Les 377 autres sont des étrangers. Au total, 1 090 personnes ont perdu leur emploi de janvier à septembre.

Le directeur général des relations de travail du ministère a déclaré mardi à la SNA que des personnes avaient été licenciées dans les industries liées aux activités d'hébergement et de restauration ainsi que dans les activités de services administratifs et de soutien.

« La plupart des personnes qui ont été licenciées sont directement liées au tourisme professionnel, il s'agit par exemple de personnes issues de sociétés de gestion de destinations ainsi que de personnes travaillant dans le transport comme les entreprises de location de voitures », explique Steve Monnaie.

Le directeur général a ajouté que le ministère recevait toujours des demandes de licenciement - au total 1 464 demandes ont été reçues ; 354 demandes sont toujours en cours de traitement.

Des efforts sont déployés pour aider ceux qui ont perdu leur emploi grâce au programme de transition des employés des Seychelles (SETS), qui a été créé en avril. SETS est une entreprise du secteur public à but non lucratif qui aide les gens à trouver un emploi et à acquérir de nouvelles compétences.

Le directeur général, Guy Morel, a expliqué qu'à ce jour, ils ont enregistré environ 802 personnes qui ont été licenciées. M. Morel a ajouté que 515 personnes ont été placées dans d'autres emplois ou sont en cours de recyclage et reçoivent de nouvelles compétences. Selon M. Morel, les formations couvraient des sujets tels que « le tourisme haut de gamme, l'entrepreneuriat, la fondation dans les services financiers ainsi que l'excellence des services touristiques ». M. Morel a ajouté qu'une centaine de personnes ont pu trouver un nouvel emploi sans l'aide du SETS.

Le directeur général a déclaré que les stages et les formations comportaient des défis. «Les défis consistent à mélanger les gens avec leurs compétences dans les stages, car les stages doivent en quelque sorte refléter leurs compétences. De toute évidence, il y a des défis pour amener les gens à accepter des emplois semi-qualifiés ou non qualifiés qui sont disponibles », a déclaré M. Morel.

Le président Danny Faure avait déclaré en mars de cette année que le gouvernement allait dès la fin avril 2020 aider au paiement des salaires de tous les travailleurs du secteur privé. Le programme d'aide financière au maintien de l'emploi a été créé à cet effet. M. Faure avait déclaré que ce programme se poursuivrait sous son gouvernement l'année prochaine - dépendant de sa réélection à la présidence lors de l'élection présidentielle de ce mois-ci.

À ce jour, le programme avait examiné 18 938 demandes et l'aide décaissée à la fin du mois d'août était de 5 millions de dollars. Au deuxième trimestre 2020, le taux de chômage aux Seychelles était de 6%.

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.