Cote d'Ivoire: Bataille pour la restauration du pays - De l'unité d'actions de l'opposition naîtra la Côte d'Ivoire de demain

La Côte d'Ivoire est à la croisée des chemins. Là-dessus, il ne fait aucun doute. La peur s'est emparée des citoyens du fait de l'atmosphère délétère qu'a instaurée et semble entretenir le régime Rhdp. Qui a choisi la méthode de l'intimidation et de la violence pour s'imposer aux Ivoiriens.

Le pourvoir actuel, dans sa volonté de se maintenir coûte que coûte au pouvoir, ne fait pas l'économie de tout ce qui effraie et divise les populations ivoiriennes qui, jadis, ont vécu en toute convivialité et dans l'harmonie.

Au moment où le peuple espère un moment de répit pour, ne serait-ce que, reprendre son souffle et reposer son esprit, le Rhdp a toujours foncé tête basse tel un taureau en furie, prêt à tout dévaster sur son passage.

L'appel au dialogue que l'opposition ne cesse de lui lancer pour détendre l'atmosphère électorale et remettre les Ivoiriens en confiance, est, jusque-là, resté sans suite.

Quand, hier, on n'a pas hésité à visiter plusieurs capitales d'Afrique et de l'Europe pour trouver solutions à la crise ivoirienne, aujourd'hui, on fait fi de tous les appels à faire usage de l'arme des forts qu'est le dialogue.

Le Rhdp optant, bien évidemment, et à tort d'ailleurs, pour l'arme des faibles qu'est la force. Mais en face, l'opposition a bien compris le jeu et a décidé de lui faire front. Son arme, c'est la cohésion, l'unité d'action.

Depuis l'annonce de la candidature du chef de l'Etat sortant pour un 3e mandat hors norme de notre loi fondamentale, toutes les forces vives de l'opposition ont bien compris l'enjeu et ont décidé de se retrouver, parler le même langage pour défendre la Constitution ivoirienne.

La bataille de la non violation de la Constitution est en train de conduire, ou tout le moins, a conduit à un exploit.

Celui de voir toute l'opposition se liguer contre le Rhdp et son leader qui, de l'avis de la grande majorité de nos concitoyens, tord le cou à notre loi fondamentale en briquant un 3e mandat à la tête du pays. Pascal Affi N'guessan, ironisant à ce propos, a lâché : « Ouattara est trop fort. Il a réussi à unir toute l'opposition contre lui ».

Et le samedi 10 octobre dernier, au stade Félix Houphouët-Boigny, quelque chose d'exceptionnel s'est, en effet, passé.

Toutes les forces vives de l'opposition, tous les grands noms de l'opposition, toutes les grandes figures de la vie politique nationale dans l'opposition, des grands noms du monde de la culture et de la société civile, se sont retrouvés pour poser un acte qui, certainement, fera date avec l'histoire du pays.

Pour la toute première fois, l'opposition s'est rassemblée dans une enceinte pour crier son ras le bol et exiger que la Constitution soit respectée. Ça a été une grande première et les astres ont déjà retenu cette date du 10-10-2020 sans nul doute. Et c'est pourquoi, cette unité de l'opposition est à saluer et encourager.

Des tourmentes et meurtrissures antérieures, jaillira de cette unité, un nouvel élan qui va conduire la Côte d'Ivoire vers la félicité, des lendemains meilleurs, l'enracinement de la démocratie, l'épanouissement des droits de l'homme et des libertés individuelles.

Valeurs auxquelles aspirent profondément les Ivoiriens profondément déçus par la politique exclusionniste et sectaire du Rhdp au pouvoir.

De ce rassemblement des valeurs et d'opinions diverses qui enrichissent fondamentalement la Côte d'Ivoire à tous égards, naitra l'Ivoirien nouveau qui restera sourd à la politique du rattrapage ethnique, à la division. Dieu est au contrôle pour cela. N'est-ce pas que dans cette affaire de la Côte d'Ivoire, y a Dieu dedans ?

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.