Maroc: Hôpital militaire marocain à Beyrouth - Le service de chirurgie générale, une structure qui rend le sourire aux Libanais

Beyrouth — Le service de chirurgie générale de l'hôpital militaire de campagne marocain à Beyrouth, mis en place par le Royaume au lendemain de l'explosion du port de la capitale libanaise, constitue une structure de soins vitale qui contribue de manière considérable à soulager les blessés et les malades et rendre le sourire aux Libanais.

Ce servie, géré par une équipe médicale composée de trois médecins hautement qualifiés et des infirmiers spécialisés, fournit des prestations médicales au profit des Libanais et des résidents étrangers qui souhaitent bénéficier des différents services de cette structure dont le personnel s'évertue à apaiser la douleur des personnes souffrant de maladies nécessitant des opérations chirurgicales spécifiques.

Le personnel médical du service, qui constitue l'une des structures indispensables de l'hôpital marocain, veille à satisfaire toutes les demandes des patients, notamment celles liées à la réalisation d'opérations délicates, telles que la chirurgie viscérale et du système digestif sous anesthésie générale ou locale.

Cette unité essentielle, déployée depuis le 10 août dernier au lendemain de l'explosion dévastatrice du port de Beyrouth, connait une grande affluence de patients qui reçoivent des soins de qualité et bénéficient d'interventions de pointe réalisées au sein de l'hôpital de campagne marocain.

Dans cette optique, le professeur Aziz Zentar, chef de l'équipe médicale de chirurgie générale, a souligné dans une déclaration à la MAP, que ce service joue un rôle indéniable en recevant entre 25 et 30 patients par jour et en effectuant environ 20 chirurgies par semaine, notamment celles liées à l'appendicite, les infections gastro-intestinales, la vésicule biliaire, ainsi que les complications des hernies et les traumatismes dus aux accidents.

Ce service vital reçoit quotidiennement un grand nombre de patients de différents âges et catégories sociales qui souffrent de maladies liées au système digestif, a ajouté M. Zentar, notant que la structure dispose de tous les équipements nécessaires pour effectuer les opérations chirurgicales requises.

Pour sa part, le professeur Mohamed Bouchentouf, spécialiste en chirurgie générale, a fait savoir qu'en plus des interventions chirurgicales, le personnel médical marocain fournit également des consultations, des traitements et des suivis cliniques, notant que toutes les chirurgies effectuées dans l'hôpital de campagne se sont déroulées dans de bonnes conditions.

Il a ajouté que le personnel du service de chirurgie générale a accumulé une longue expérience qui lui permet de fournir des prestations médicales de qualité et qui répondent aux normes internationales en la matière.

De son côté, le médecin-chef de l'hôpital militaire de campagne, le Colonel-major Chakar Kassem, a assuré que le service relevant de l'hôpital de campagne marocain, mis en place sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'Etat-Major général des Forces Armées Royales, dispose d'une équipe médicale complète et de tous les équipements nécessaires qui ont permis de traiter les cas admis et d'assurer le succès de toutes les interventions chirurgicales effectuées.

A rappeler que l'hôpital militaire de campagne, déployé à Beyrouth sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, a prodigué, du 10 août au 12 octobre, un total de 51.223 prestations médicales ayant bénéficié à quelque 21.477 personnes touchées par l'explosion tragique du port de Beyrouth.

Le personnel médical de l'hôpital a effectué près de 400 interventions chirurgicales dans différentes spécialités. Il a réalisé également 1.672 analyses médicales, 2.645 examens aux rayons dont 1.522 examens d'échocardiographie, en plus de la distribution à titre gracieux de médicaments à plus de 17.254 personnes.

Cette explosion tragique survenue le 4 août dernier a fait au moins 191 victimes et près de 6.000 blessées, outre des dégâts matériels avoisinant les 15 milliards de dollars.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X