Niger: Jour de rentrée scolaire

Une rentrée reportée de deux semaines. Pour les élèves, l'année passée a été perturbée comme partout par la pandémie de Covid-15, puis les inondations, de ces dernières semaines, ont grignoté encore un peu du temps scolaire.

Les familles hébergées en urgence dans les écoles ont été relogées. De nouveaux bâtiments scolaires ont été mis sur pied.

Ce jeudi, c'est un jour de retrouvailles entre élèves après plusieurs mois de vacances. Sur l'ensemble du pays, ils sont près de 4,5 millions d'élèves à emprunter le chemin de l'école.

Pour l'occasion, le ministre de l'Enseignement primaire, Mamadou Marthé, s'est adressé aux enseignants en visite à Goudel, village en périphérie de Niamey : « Considérés ces élèves-là comme étant vos enfants de manière à ce que les habitants de Goudel, un jour, aient des grands fonctionnaires. Bonne chance. »

Près de trois milliards de francs CFA en fournitures scolaires sont mis à la disposition des écoles. Ce que confirme Boureima Harouna, le directeur de l'enseignement régional de Niamey : « Nous avons mis les fournitures en quantité et en qualité à la disposition de toutes les instructions. »

Tout est fin prêt, nous confie Abdou Moussa, un professeur au collège des Ormes de Niamey : « Nous, nous sommes là pour que l'école publique reprennent ses lettres de noblesse, ses résultats d'antan. Et c'est possible. »

Du côté des élèves, on attend beaucoup de cette année scolaire. « L'année passée, ça a été vraiment très mouvementé, parce qu'avec le coronavirus, on n'a pas pu s'exercer comme il le fallait. » « On attend une rentrée scolaire bien efficace. On est là juste pour étudier, parce qu'on a perdu un mois. »

Plusieurs écoles ont été créées sur les sites d'hébergement des sinistrés pour accueillir les élèves.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.