Togo: Environ 3000 femmes mortes en 2019 du cancer du sein

ruban rose cancer du sein

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Toutes les femmes peuvent être concernées. En général, sa présence augmente avec l'âge mais il peut aussi toucher des femmes jeunes. Quel est la situation au Togo ?

Le mois en cours dénommé Octobre rose, est entièrement dédié à la prévention contre ce type de cancer.

En 2019, près de 3 000 femmes, d'après France 24, sont mortes du cancer du sein au Togo à cause d'un retard de dépistage. Ce nombre aurait pu être revu à la baisse si ces dernières se faisaient diagnostiquer plus tôt.

Aucune couche sociale n'est donc épargnée. En ville comme dans les zones rurales, les femmes arrivent souvent à l'hôpital à un stade avancé de leur cancer.

Le pays ne dispose que d'un seul service cancérologique ouvert l'année dernière, d'un seul médecin oncologue et aucune radiothérapie, les patientes doivent donc se rendre au Ghana ou en Côte d'Ivoire et le traitement coûte environ 7000 euros soit 4.566.100 F CFA.

L'assurance maladie universelle n'existant pas, la malade ou ses proches doivent mobiliser des fonds pour le traitement au cas échéant des soins palliatifs parce qu'elle est inévitablement condamnée à mourir.

Au Togo, 1/3 des cancers chez les femmes sont des cancers de seins et à l'instar d'autres pays du continent africain, le pays a beaucoup de mal à gérer la maladie.

Espérons que le nouveau gouvernement à la tête de laquelle se trouve Mme Victoire Tomégah-Dogbé fasse davantage pour que le mal ne soit pas fatal pour les femmes.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.