Afrique: Journée mondiale de l'alimentation - lLa FAO et le PAM invitent les Etats une action concertée pour contrer la faim

WFD2020_Poster Landscape_FR

Dans l'idée d'encourager les gouvernements du monde à faire en sorte que chacun, partout dans le monde ait accès à l'alimentation sûre, saine et nutritive quand il exprime le besoin, l'humanité commémore le 16 octobre, la journée internationale de l'alimentation.

Cette journée commémorative qui sera célébrée par visioconférence connaîtra la participation active des représentants spéciaux de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), du Programme alimentaire mondial (PAM), des chefs des agences des Nations unies implantés dans les différents pays et du Secrétaire général de l'ONU.

En marge de cette journée plusieurs réunions seront organisées, réunios au cours desquelles, les participants échangeront sur le rôle de mettre sur pied des politiques alimentaires adéquates, celles de l'innovation, de la bio-économie et des Objectifs de développement durable (ODD) concernant la transformation du système agroalimentaire.

« La promotion de l'innovation et l'application des technologies numériques dans les systèmes agroalimentaires ainsi que la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires sont des axes de travail essentiels, en ce qui concerne l'intensification de la lutte contre la faim et la pauvreté », a déclaré le directeur général de la FAO, Qu Dongyu.

Pour le responsable de la FAO, si la communauté internationale tient à réaliser un développement véritablement durable et atteindre les objectifs du programme 2030, il est nécessaire d'engager une mutation de nos régimes et systèmes alimentaires. Car, aujourd'hui, sous l'effet de la pandémie du Covid-19 et des conflits qui exercent une pression supplémentaire, l'humanité subit un changement décisif. Pour ce faire, il faut stimuler l'innovation ainsi qu'apporter des améliorations dans l'ensemble de la chaîne de valeur alimentaire et opérer des investissements dans les traitements des aliments après la récolte sans oublier l'implantation des entrepôts fiables.

« Je suis fermement convaincu de la puissance de l'innovation et que les technologies numériques sont un outil incontournable dans la poursuite des objectifs de développement durable, en particulier l'ODD 2 et l'ODD1 destinés à l'élimination de la faim et la lutte contre la pauvreté », a-t-il encore déclaré.

Les conflits et le Covid-19, facteurs premiers de l'insécurité alimentaire

Faisant référence aux conflits, aux extrêmes climatiques et à la pandémie de la covid-19 comme facteurs premiers de l'insécurité alimentaire, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) a souligné la nécessité de s'attaquer à la pandémie de la faim en même temps qu'à la pandémie sanitaire. Car, nous risquons sans cela de voir le nombre des personnes qui périssent par la détérioration de l'économie et la rupture des chaînes d'approvisionnement alimentaire dépasser celui des pertes en vie humaine que causent les taux de mortalité imputables à la faim.

« Agissant de l'avenir de tous, atteindre l'objectif faim Zéro, ce n'est pas seulement s'attaquer au problème de la faim dans le monde, c'est aussi nourrir les personnes et prendre soin de la planète. Cette année, la journée mondiale de l'alimentation lance un appel à l'action concertée afin que tout le monde puisse bénéficier d'une nourriture saine et durable », a-t-il déclaré avant d'inviter les Etats à mettre en place des stratégies appropriées pour lutter contre la faim, tout en s'interroger sur ce que leurs populations mangent. Pour y arriver, il nous faut des systèmes alimentaires qui soient durables, adaptés au climat, qui fournissent des aliments nutritifs, inclusifs et résilients.

« Le monde dépend des petits agriculteurs qui produisent la moitié de toutes nos calories alimentaires. A cet effet, il nous faut une volonté politique forte et un surcroît d'investissements dans la transformation des zones rurales et la restructuration de nos systèmes alimentaires », a conclu le responsable du PAM.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.