Sénégal: Exécution de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre les inondations

15 Octobre 2020

Le chef de l'Etat Macky Sall veut une certaine célérité dans la mise en œuvre du Programme décennal de Lutte contre les inondations, exécuté à hauteur de 66,07%, en octobre 2020. E

n Conseil des ministres hier, mercredi 14 octobre, il a requis le mode «Fast-Track» pour l'exécution de la Stratégie nationale de Prévention et de Lutte contre les inondations sur la période 2020-2022.

Le Programme décennal de Lutte contre les inondations, on en parle encore. C'est le chef de l'Etat, Macky Sall qui en a fait cas lors du Conseil des ministres d'hier, mercredi 14 octobre.

Et cela, pour demander à ses ministres de mettre le turbo dans l'exécution dudit programme, même si par ailleurs, il s'est réjoui de l'exécution dudit programme à hauteur de 66,07%, en ce mois d'octobre.

Dans le communiqué sanctionnant ladite réunion hebdomadaire, le président Sall «s'est également félicité des réalisations significatives du Programme décennal de Lutte contre les inondations, exécuté, en octobre 2020, à hauteur de 506.714.000.000 FCFA, soit un taux appréciable de 66, 07 %», peut-on lire.

Pour autant, et dans le but d'y aller vite, poursuit la note signée par le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement, Ndèye Tické Ndiaye Diop, «le Président de la République a, dès lors, demandé au Gouvernement de poursuivre, en mode «Fast-Track», l'exécution optimale de la Stratégie nationale de Prévention et de Lutte contre les inondations sur la période 2020-2022 et de mobiliser les ressources budgétaires nécessaires, 15 milliards FCFA, pour l'amorçage rapide, dans la zone prioritaire de Keur Massar, de la deuxième phase du PROGEP, qu'il a validée.

Il a, dans cette perspective, requis la finalisation du dispositif réglementaire fixant le cadre harmonisé des interventions en matière d'assainissement».

Pour conclure sur ce chapitre des inondations dans le pays et les dispositions à prendre pour lutter contre le phénomène, le chef de l'Etat a insisté sur la nécessité de préserver les zones non aedificandi.

«Le Chef de l'Etat a, enfin, invité les Ministres concernés à veiller, en relation avec le Gouverneur de la Région de Dakar, à la préservation de toute occupation, des zones non aedificandi, notamment la libération immédiate des emprises de l'exutoire du Marigot de Mbao», peut-on lire sur la note.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.