ZLECAf - Les représentants nord-africains appellent à l'accélération des négociations sur le e-commerce

15 Octobre 2020

Rabat — Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord a organisé, le mercredi 14 octobre 2020 un webinaire sous le thème de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) et l'atténuation de l'impact de la pandémie de la Covid19 sur les stratégies commerciales en Afrique du Nord.

Organisée avec la participation de représentants des ministères du commerce, du secteur privé et de chercheurs de l'Algérie, l'Egypte, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, le Soudan et la Tunisie, la rencontre a été l'occasion de se pencher sur les différentes stratégies commerciales adoptées pour limiter l'impact de la pandémie sur la santé des populations et leur approvisionnement en ressources alimentaires ainsi que ses effets négatifs sur le commerce extérieur des pays d'Afrique du Nord.

Les participants ont ainsi constaté que la Covid19 a entraîné un dysfonctionnement des chaînes d'approvisionnement et du commerce international, ce qui a entraîné une reconfiguration de ce dernier caractérisée par une montée du protectionnisme.

« Il était attendu que cette crise ait un impact sur le commerce extérieur. Entre avril et mai 2020, plus de 75 pays à travers le monde ont pris des mesures restrictives, qui ont non seulement touché les échanges de produits médicaux mais aussi de nourriture. On ne s'attendait cependant pas à assister à une telle baisse du commerce extérieur au sein même du continent africain, et en particulier en Afrique du Nord où les échanges étaient déjà très limités, de l'ordre de 3 à 5% des échanges extérieurs nationaux », a indiqué Khaled Hussein, Directeur a.i. du Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

Selon les experts de la CEA, la ZLECAf peut aider le continent à réduire l'impact de la pandémie et accélérer sa reprise économique. Ces effets interviendraient notamment grâce à une baisse de la fragmentation du marché continental, au développement de chaînes de valeur africaines et à la mise en place de conditions favorables à la diversification des économies. La mise en place de la ZLECAf offrirait également aux entreprises, dont les PMEs, particulièrement touchées par la Covid19, l'opportunité d'accéder à de nouveaux marchés d'approvisionnement et de vente, notamment en ligne.

Au cours des échanges, les participants ont pris note des retards pris dans le processus de mise en place de la ZLECAf, soulignant la difficulté de poursuivre les négociations à distance.

Ils ont par ailleurs présenté plusieurs recommandations, parmi lesquelles : 1) Rattraper le retard des négociations autour du commerce électronique, qui a pris une importance significative durant la crise en cours. 2) Accélérer les négociations sur les services et l'harmonisation des normes et réglementations techniques pour réduire les obstacles non tarifaires au commerce. 3) Veiller à la mise en place de règles d'origine bénéficiant en priorité aux pays membres.

Enfin, les intervenants ont considéré la mise en place de dispositions spéciales pour une libéralisation accélérée des produits nécessaires à la lutte contre la Covid19.

Au terme de la rencontre, le représentant tunisien a annoncé la coopération de son pays avec le Bureau de la CEA en Afrique du Nord pour la mise en place d'une stratégie nationale pour la ZLECAf.

Les recommandations issues de cette rencontre seront soumises aux pays membres à l'occasion du 35ème Comité Intergouvernemental de Hauts Fonctionnaires et d'Experts pour l'Afrique du Nord prévu 17 novembre 2020.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.