Algérie: Energies renouvelables - Vers un modèle énergétique flexible pour atteindre 50% d'ici à 2030

Alger — Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-Eddine Chitour a indiqué, jeudi à Alger que la problématique de la consommation électrique dans le pays impose l'introduction des énergies renouvelables dans le cadre d'un modèle énergétique flexible avec l'objectif d'atteindre 50% d'énergies renouvelables d'ici à 2030.

S'exprimant à l'occasion d'une réunion des Points focaux des ministères sur la transition énergétique pour un développement humain durable, M. Chitour a relevé que ce modèle énergétique doit être "flexible" afin qu'il puisse diminuer la part des énergies fossiles petit à petit au profit des énergies renouvelables.

"Un institut spécialisé dans les énergies renouvelables va être mis en place en 2021 à Sidi Abdellah (Alger) pour former des experts dans la gestion des centrales solaires", a annoncé le ministre.

"On commencera par une première promotion de 20 experts qui seront chargés après la fin de leur formation de gérer ces centrales qui seront construites dans le cadre de ces partenariats", a expliqué M. Chitour.

M. Chitour a affirmé, que l'Algérie vise en 2021 une économie d'énergie électrique de l'ordre de 10% en réduisant la consommation dans certains secteurs et à leurs tête le secteur du transport qui absorbe, à lui seul, 40% de l'énergie produite.

"La réduction de 10% de la consommation énergétique équivaut à 45 millions de barils de pétrole que l'on peut laisser pour les générations futurs", a-t-il relevé.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.