Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - La MONUSCO va appuyer le processus de stabilisation de la zone de Pinga

communiqué de presse

Au Nord-Kivu, la MONUSCO envisage de multiplier ses activités en vue d'obtenir la stabilisation de la région de Pinga, relevant du territoire de Walikale. Le Chef du bureau de la MONUSCO à Goma, Omar Aboud, l'a annoncé lors d'une mission des sections substantives de la MONUSCO, avec une délégation d'officiels congolais conduite par le ministre congolais de la Défense, le 9 octobre dernier.

Au cours de cette visite, les deux délégations ont eu des échanges avec la population locale ainsi qu'avec les populations déplacées et des représentants de la société civile.

Les participants se sont réjouis du soutien de la MONUSCO pour l'amélioration de la situation sécuritaire, longtemps caractérisée par des menaces régulières proférées par les groupes armés.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, Omar Aboud a exprimé la volonté de la MONUSCO d'accompagner les efforts déjà consentis par les autorités partenaires congolaises pour préserver et consolider la paix au Nord-Kivu.

« Avec le ministre de la défense, (... ) nous allons commencer à planifier avec les FARDC mais aussi avec les autorités civiles, des interventions à plusieurs niveaux. Il y a le volet militaire avec nos secteurs du centre et il y a le volet civil avec nos sections substantives », a-t-il expliqué.

Omar Aboud affirme notamment que la MONUSCO travaille avec les autorités provinciales pour appuyer le déploiement de la Police Nationale Congolaise à Pinga.

« Pour sécuriser une ville, ou un centre urbain, il faut de la police. Alors on va travailler avec la PNC pour déployer la police mais aussi on va travailler avec l'autorité civile pour restaurer l'autorité de l'Etat », a-t-il précisé.

Et d'ajouter : « Nous allons aussi travailler en tenant compte de la cohésion sociale par l'organisation du dialogue communautaire pour nous assurer que toutes les communautés qui sont là-bas à Pinga habitent ensemble dans la paix et la sécurité ».

D'autres missions d'évaluation sécuritaires sont prévues dans cette zone en proie aux groupes armés pendant ce mois d'octobre 2020, conformément au mandat de la mission pour la protection des populations civiles.

Dans la zone de Pinga, les Casques bleus de la MONUSCO participent activement à la protection des civils, ainsi qu'à la prévention des conflits, la réduction de la violence, le renforcement de la sécurité et le maintien de la paix.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.