Afrique: 8e salon africain de l'innovation - Des inventeurs appelés à relever le défi sanitaire

Pexels
Innovation (illustration)

Le Salon africain de l'invention et de l'innovation technologique (SAIIT) s'est ouvert à Brazzaville, le 15 octobre, avec des expositions d'une soixantaine d'entreprises innovantes.

Dans un contexte de crise sanitaire du coronavirus, les stands proposant des produits liés à la santé ont attiré plus de visiteurs. Le coup d'envoi de la huitième édition du SAIIT a été donné par le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du portefeuille public, Gilbert Ondongo, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement et du directeur général de l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle(OAPI), Denis Bohoussou, des délégations venues des dix-sept pays membres de l'OAPI.

Organisée par l'OAPI, en partenariat avec le gouvernement congolais, l'édition 2020 du SAIIT vise à faire connaître les meilleurs résultats de recherche-inventions et innovations technologiques permettant la création des entreprises dans les pays membres de l'OAPI, y compris de promouvoir les projets innovants ou services qu'offrent les inventeurs africains. A travers ce salon, l'OAPI entend spécifiquement mettre en lumière les inventions ou les innovations à fort potentiel de valorisation, offrir une opportunité pour la reconnaissance des mérites des inventeurs, stimuler la créativité et participer à la valorisation des inventions en suscitant les transferts de technologies vers le monde productif.

Ouvrant les portes du salon SAIIT, le ministre Gilbert Ondongo a rappelé le rôle que doivent jouer les inventeurs africains pour relever le défi de l'innovation et surtout l'éradication de la pandémie de coronavirus Covid-19. L'initiative de l'OAPI de placer le présent salon sous le thème, « propriété intellectuelle, innovation et défis sanitaires », a-t- il ajouté, interpelle les inventeurs et les industriels africains auxquels incombe la mission de proposer des solutions endogènes aux problèmes de santé qui accablent le continent.

« Au-delà de la crise sanitaire qui focalise notre attention et mobilise nos efforts, le présent salon offre l'occasion de réfléchir au rôle de l'invention et de l'innovation technologique dans la construction du tissu industriel africain. (... ) Il nous faut accorder une attention particulière à la recherche scientifique et technique ainsi qu'à l'innovation dans la définition des politiques de développement de nos pays », a estimé Gilbert Ondongo.

Le marché africain de l'innovation est confronté à la fois au manque de soutien des États, à travers l'encadrement et le financement, et à l'absence de protection efficace. L'OAPI appuie, depuis plusieurs années, les inventeurs africains dans la promotion de leurs travaux et la protection des brevets. « Il est nécessaire de noter que dans la dynamique de sa réforme imprimée par le conseil d'administration, le salon enregistre, pour la première fois, la participation des entreprises innovantes. À travers cette participation, l'OAPI veut mettre en lumière les exemples concrets de valorisation d'inventions et d'innovations technologiques. Il s'agit également, par la même occasion ,de reconnaître les mérites de ces entreprises et de leur offrir une lucarne de promotions », a assuré le directeur général de l'organisation, Denis Bohoussou.

A La Une: Innovation

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.