Maroc/Congo-Kinshasa: Amical FIFA - Les réactions de Nsengi Biembe et Halilhodzic

Un but partout, c'est le résultat du match amical Fifa entre le Maroc et la RDC, un résultat qui a peut-être contenté le sélectionneur Nsengi Biembe, mais pas le sélectionneur Vahid Halilhodzic qui ne pensait qu'à une victoire avant le coup d'envoi.

Les sélectionneurs des Léopards de la RDC et des Lions d'Atlas du Maroc ont livré leurs impressions après le résultat d'égalité d'un but partout entre les deux équipes à l'issue du match amical de la fenêtre Fifa, disputé le 13 octobre au stade Prince Moulay- Abdallah de Rabat. L'on rappelle que Marzoui ouvrait le score pour les Marocains à la 45e minute, avant l'égalisation de néo-international Yoane Wissa pour les Congolais. «Je crois même que nous méritions de gagner ce match franchement. Nous avons eu des séquences où nous devions normalement conclure. Nous savons maintenant dans l'avenir, nous devons travailler avec ce groupe plein de bonnes volontés, disponible et à l'écoute. Nous pourrons faire de bonnes choses, nous l'espérons. Pour nous, le Maroc constitue une grande nation du football et un exemple pour plusieurs fédérations. Nous sommes fiers de nos garçons aujourd'hui parce qu'ils ont montré ce qu'ils valaient. Nous sommes très contents. Pour le score, c'est au mérite mais nous n'avons pas toujours des victoires mais cela viendra », a déclaré Christian Nsengi Biembe, sélectionneur de la RDC.

Ce résultat est d'autant satisfaisant pour lui après la lourde défaite des Léopards au premier match amical Fifa à El Jadida (zéro but à trois) devant les Etalons du Burkina Faso. Après cette débâcle, Nsengi Biembe laissait entendre : « L'affront, puisqu'il en était réellement un, devra être dédramatisé. Ce n'est pas non plus la fin du monde. Certes, en ma qualité de patron technique des Léopards, j'assume cette défaite, aussi lourde soit-elle. Je n'ai pas été non plus trahi par mes joueurs. On a essayé quelque chose de nouveau avec une ossature essentiellement nouvelle, en l'absence de près de onze joueurs cadres. On a juste disposé d'une base défensive connue avec Issama, Luyindama, Tisserand et Nsakala, mais devant elle, que de novices, de nouveaux joueurs qui, pour la plupart, étaient à leur première titularisation en équipe nationale. On ne pouvait d'ailleurs faire autrement avec toutes ces défections, tous ces cas de blessures, de responsabilité familiale et parentale, sur fond des restrictions covid-19... Il fallait faire avec tout cela et cette défaite, il faut la positiver car elle m'a permis de disposer des repères... ».

Pour sa part, le sélectionneur du Maroc, le technicien bosniaque Vahid Halilhodzic n'a pas apprécié ce résultat nul, lui qui espérait une victoire. « C'est une déception, j'ai demandé la victoire, mais on n'a pas pratiqué le même jeu qu'on a produit contre le Sénégal. Il y a aussi un peu de fatigue, car pas mal de garçons ne sont pas encore prêts physiquement. Après, j'ai fait quelques changements pour donner l'occasion à certains de jouer. On a beaucoup parlé et travaillé. Et finalement, il y a ce match nul. Mais bon, on aurait pu gagner largement... C'est quand même une déception », a-t-il déclaré. Le Maroc, rappelle-t-on, a battu le Sénégal le 9 octobre à Rabat par trois buts à un, lors de son premier match amical Fifa.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.