Cameroun: Rentrée scolaire et académique - Le rythme est bon

En dépit de la pandémie du Covid-19 et de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, élèves et étudiants ont renoué avec les salles de cours.

Deux semaines que ça dure et les échos sont relativement satisfaisants au Cameroun. En dépit de la pandémie du Covid-19 qui sévit ou de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les enseignements ont droit de cité à travers le pays. Malgré le vent de la crise sanitaire et son cortège de mesures-barrières, ou encore les menaces des forces œuvrant pour la non-scolarisation des élèves, le système éducatif tient bon.

Des sources bien introduites auprès des responsables de l'éducation révèlent qu'à Buea tout comme à Bamenda, l'année scolaire est sur une bonne lancée. Le nombre d'élèves dans les écoles de ces régions a triplé au deuxième jour de la rentrée scolaire. Même certains établissements qui avaient fermé leurs portes depuis des années ont rouvert. Comme l'explique un autochtone sous anonymat, « contrairement à l'année dernière, beaucoup d'élèves vont à l'école. Les actions menées sur le terrain par les forces de l'ordre portent des fruits. Nous leur disons merci pour cela. »

Et ce n'est pas tout. Dans le reste du pays également, la pandémie du Covid-19 ne semble pas avoir raison de l'éducation. Au terme de cette deuxième semaine des cours dans le primaire et le secondaire, tout porte à croire que l'année scolaire 2020/2021 est définitivement sur les rails. La ferme détermination du gouvernement à tout mettre en œuvre pour assurer une année scolaire et académique sereine aux jeunes Camerounais, avait d'ailleurs été dévoilée avant le début des cours par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, au cours de la conférence de presse conjointe d'avant rentrée scolaire.

Ce jour-là, René Emmanuel Sadi indiquait qu'« autant sur les plans sanitaires qu'éducatifs, l'ensemble des mesures prises par le gouvernement couvre toutes les questions liées à la sécurité des apprenants et de l'ensemble de la communauté éducative. » Avant le 5 octobre et ce jusqu'à ce jour, le gouvernement, sous l'impulsion du président de la République, Paul Biya, travaille afin que les élèves et les étudiants aient droit à une année scolaire et académique sans anicroche.

Hier d'ailleurs, des milliers d'étudiants ont repris le chemin des amphithéâtres. Prise de contact, découverte du cadre par les nouveaux bacheliers, présentation des filières, étaient entre autres au menu. Des dispositions ayant été prises en amont pour leur permettre de se trouver dans un environnement sûr.

Pour en savoir un peu plus, CT prend la température de la reprise des cours dans les différents établissements scolaires et universitaires du pays, après leur fermeture le 17 mars dernier, du fait de la pandémie du Covid-19.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.