Ile Maurice: Craintes pour la rentrée des tout-petits en 2021

Nombre de maîtres d'école et de parents expriment des doutes par rapport au changement que le ministère de l'Éducation a apporté à la rentrée en Grade 1, en 2021. Exceptionnellement, l'an prochain, la rentrée en Grade 1 se fera en juin, au lieu de janvier, comme cela a été le cas jusqu'ici. Une décision qui fait suite à la pandémie de Covid-19, qui a perturbé le bon déroulement du programme scolaire.

L'inscription des enfants en Grade 1 pour juin 2021 a commencé le lundi 12 octobre. Cet exercice concerne ceux qui vont atteindre l'âge de cinq ans au plus tard le 31 mai 2021. Un changement majeur puisqu'il va y avoir un décalage important d'âge parmi les enfants.

L'Association of Private Preprimary School Managers (APPSM) et certains parents n'accueillent pas cette décision favorablement. Ils évoquent plusieurs raisons, dont la rentrée prématurée des enfants. Des petits qui auront cinq ans avant le 1er juin 2021 ne pourront pas compléter leur programme scolaire au pré-primaire, qui dure deux ans normalement. Ils intégreront le Grade 1 avec des enfants qui ont déjà atteint leurs cinq ans au plus tard le 31 décembre 2020. Cela signifie qu'une classe de Grade 1 en 2021 aura des enfants dont l'âge oscille entre cinq et six ans.

Jaya Nursimulu, présidente de l'APPSM, déplore que la décision prise par le ministère de l'Éducation pour accueillir les écoliers plus tôt que d'habitude n'ait pas été prise dans l'intérêt des enfants. D'ailleurs, elle souligne que le ministère n'a pas consulté l'APPSM, alors qu'il y a plus de 800 écoles maternelles à Maurice. «L'Early Childhood Care and Education Authority Act 2007 fait mention qu'un représentant des écoles maternelles privées doit siéger sur le board relatif au préprimaire. L'APPSM ne sait pas qui a été nommé par le ministère pour siéger au conseil d'administration de l'Early Childhood Care And Education Authority. Nos appréhensions augmentent puisque nos requêtes ne sont pas entendues. Nous avons envoyé plusieurs lettres au ministère. Mais rien n'a été fait pour l'instant. Les parents viennent nous voir tous les jours car ils sont inquiets.»

Risque de «Bullying»

Jaya Nursimulu avance que le préprimaire est essentiel dans la vie d'un enfant. «C'est une préparation importante. Pendant deux ans, un enfant suit un programme scolaire accompagné d'un enseignant d'expérience. Raccourcir la durée de ce cursus aura un impact négatif sur son développement pédagogique. Les enfants moins mûrs se retrouveront avec des élèves plus matures. Cela aura un effet sur la psychologie émotionnelle de l'enfant. Avons-nous pensé au bullying que certains enfants peuvent subir ?»

Selon la présidente de l'APPSM, certains parents racontent qu'ils se sentent obligés d'inscrire leurs enfants, alors qu'ils ne sont pas prêts à intégrer le Grade 1 l'an prochain.

Sollicité, le ministère de l'Éducation n'était pas en mesure de répondre à nos questions.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.