Algérie: Algérie-France - Ma visite de travail en Algérie marque la solidité des liens d'amitié

En Algérie, Jean-Yves Le Drian va devoir montrer quelle sera la politique extérieure de l'Elysée.

Alger — Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française Jean-Yves Le Drian a indiqué, jeudi à Alger, que sa visite de travail en Algérie marque "la solidité des liens d'amitié" entre l'Algérie et la France, soulignant que "les deux pays ont besoin l'un de l'autre".

"Nos deux pays ont besoin l'un de l'autre et notre concertation demeure essentielle sur des questions d'intérêt commun", a déclaré M. Le Drian à la presse, au terme de l'audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Rappelant qu'il effectue sa troisième visite en Algérie cette année, le chef de la diplomatie française s'est dit "heureux" de constater que la relation bilatérale connaît "un nouvel élan".

En ce sens, il a indiqué que M. Macron a demandé à l'historien Benjamin Stora de travailler sur la mémoire de la colonisation et de la Guerre d'Algérie dans un "esprit de vérité et de réconciliation pour que nos deux pays regardent ensemble vers l'avenir", estimant qu'"un regard lucide et apaisé sur leur passé est indispensable".

Evoquant le référendum sur la révision de la Constitution, prévu le 1er novembre prochain, M. Le Drian a indiqué que "la France souhaite succès et prospérité à ce pays ami dans le plein respect de sa souveraineté".

"Il appartient aux Algériens et à eux seuls de traduire les aspirations qui se sont exprimées avec civisme et dignité en une vision politique aves des institutions aptes à la concrétiser", a-t-il dit.

S'agissant des enjeux économiques dans la coopération bilatérale, M. Le Drian a indiqué que "les entreprises françaises implantées en Algérie sont nombreuses et contribuent au dynamisme de l'économie et à la création d'emploi", saluant aussi les réformes initiées par le Président Tebboune afin de "diversifier l'économie algérienne, d'assouplir les procédures et d'accompagner les entreprises innovantes".

"Nous saluons cette volonté et notre dialogue reste important afin que les entreprises françaises trouvent toute leur place dans le cadre de ces réformes et continuent de contribuer à la prospérité de l'Algérie".

Crises régionales : l'Algérie, un partenaire incontournable pour la France

Evoquant les crises régionales, M. Le Drian a affirmé que "l'Algérie est un partenaire incontournable pour la France", la qualifiant de "puissance d'équilibre qui privilégie le règlement politique des conflits dans un cadre multilatéral".

S'exprimant sur la crise libyenne, il a indiqué que "la France considère, comme l'Algérie, qu'il n'y a pas de solution militaire et soutient le dialogue politique entre toutes les parties libyennes sous l'égide des Nations unies".

Pour ce qui est de la situation au Mali, M. Le Drian a indiqué que "la France a salué, comme l'Algérie, la mise en place d'une transition, laquelle doit conduire vers des élections ouvertes, libres et transparentes et au rétablissement de l'ordre constitutionnel".

"Nous appelons, comme l'Algérie, à l'application de l'Accord de paix d'Alger", a-t-il soutenu, réaffirmant que "l'Algérie a une voix qui compte en Afrique et en Méditerranée".

"Il s'agit d'une préoccupation que nous partageons avec les autorités algériennes", a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Le Drian a indiqué avoir évoqué avec le Président Tebboune, la pandémie du Covid-19 qu'il a qualifiée de "dure épreuve" pour les deux pays.

Il a estimé que cette crise sanitaire doit inciter les deux pays à agir dans un "esprit de solidarité", faisant savoir dans ce cadre que la France a décidé de faire don à la Protection civile algérienne d'un poste médical avancé dont la structure a été livrée récemment au port d'Alger.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.