Cameroun: Nkongsamba - Une fabrique d'armes artisanales démantelée

Le « promoteur », un repris de justice, a été surpris dans son atelier ce mardi 13 octobre par la gendarmerie.

Des crosses en bois grossièrement taillées, de nombreux tubes de métal, futurs canons de fusil, des câbles, du matériel de forge, une scie électrique... C'est sur des installations tenant à la fois de l'atelier et du laboratoire que des éléments de la compagnie de gendarmerie du Moungo-nord sont tombés ce mardi 13 octobre à Nkongsamba. Des locaux abritant une activité de fabrication d'armes à feu artisanales. A la tête de ce business, le nommé Ayui P., dont CT apprendra, de sources sécuritaires, qu'il est un repris de justice.

« Sur la base de renseignements en notre possession faisant état d'activités suspectes du concerné, nous avons organisé des filatures et découvert qu'il possédait un site de fabrication d'armes ici à Nkongsamba », confie notre source. Avant d'ajouter que le suspect, toujours selon les investigations des forces de l'ordre, livrait régulièrement ses produits à des preneurs basés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Ce mardi 13 octobre, alors que le sieur Ayui P. rentrait d'une livraison dans le Sud-Ouest, il a été pris par les gendarmes sur son site de fabrication, où il s'était d'ailleurs remis à l'ouvrage. Les éléments de la compagnie de gendarmerie ont, dans la foulée, saisi plusieurs armes en cours de fabrication, en plus d'appréhender l'armurier artisanal.

A relever dans ce dossier, peu après l'interpellation du fabricant d'armes, un adjudant-chef retraité, le nommé Ebone T., a tenté d'obtenir la libération de Ayui P. en proposant de l'argent - un demi-million de francs, selon nos sources - aux gendarmes. Il n'y a gagné que sa propre mise aux arrêts. D'après les premiers éléments de l'enquête, les deux hommes sont des complices, et seraient membres d'un véritable réseau de fabrication de ce type d'armes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.