Burkina Faso: Ecoles de formation de la relève sportive

15 Octobre 2020

Le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou a présidé, le vendredi 9 octobre 2020 à Tenkodogo, la cérémonie d'installation des Ecoles de formation de la relève sportive (EFORS) du Centre-Est. Pour cette région, c'est le football et le cyclisme qui sont retenus.

Afin de dynamiser le secteur des sports et des loisirs, le gouvernement burkinabè a adopté un projet de création de pôles de développement des sports au bénéfice des différentes régions, conformément aux orientations du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Ce projet, dont la phase pilote a été lancée dans la région du Sud-Ouest et qui prévoit s'étendre aux douze autres régions du pays, vise à faire de ce secteur, des industries créatrices de richesses et un levier important de l'économie burkinabè.

C'est dans le cadre dudit projet, que le ministère des Sports et des Loisirs, avec à sa tête son premier responsable, Daouda Azoupiou, a présidé, le vendredi 9 octobre 2020 à Tenkodogo, la cérémonie d'installation de deux Ecoles de formation de la relève sportive (EFORS) dans le Centre-Est, dans des disciplines que sont le football et le cyclisme.

Selon lui, ces écoles qui répondent au programme présidentiel, permettront de développer et d'accroître la pratique du sport, facteur de santé, de cohésion sociale, de création d'emplois et de richesse.

«Pays de sport par excellence, nous avons voulu que chacune des 13 régions du Burkina Faso deviennent un pôle de développement des sports et des loisirs», a laissé entendre Daouda Azoupiou.

Il a ajouté que les centres de formation vise à enregistrer un bon nombre d'enfants dans les deux disciplines, et qui seront formés aux techniques qui leur seront inculquées avec l'ensemble des structures, à savoir les ministères, les fédérations, les ligues, les collectivités territoriales et les pouvoirs déconcentrés.

C'est une synergie d'actions, de l'avis du ministre Daouda Azoupiou, qui permettra de conduire le processus et faire du Burkina Faso un pays de sports et de talents.

La Secrétaire générale de la région du Centre-Est, Kabou Seni a apprécié la création de ces écoles qui, à l'en croire, assurera la relève dans le football et le cyclisme au Centre-Est, en particulier et au Burkina Faso, en général.

«Elles permettront à la jeune génération de faire rayonner davantage les couleurs du Burkina Faso à l'échelle sous régionale et même internationale », a-t-elle indiqué.

Kabou Seni a promis que l'administration régionale s'impliquera pour qu'une meilleure communication soit menée afin de permettre aux populations d'être mieux informées. Elle a, dans cette optique, exhorté la jeunesse à s'approprier le projet.

Présent à la cérémonie, le Président de la fédération burkinabè de cyclisme, Ignace Amédée Béréwoudougou a souhaité dans les cinq ans à venir, voir des talents sortir de ces écoles pour participer à des compétitions internationales.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.