Cameroun: Journée mondiale de la femme rurale - Honneur aux amazones de la terre

Hier, le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abena Ondoa, a encouragé les activités génératrices de revenus des dames du Nyong-et-So'o.

Quatre haltes pour encourager, soutenir et dire l'admiration qu'elle voue aux femmes rurales. Hier, Marie-Thérèse Abena Ondoa est devenue l'une d'entre elles. A l'occasion de la 25e édition de la Journée mondiale de la femme rurale, le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff) a partagé des moments de convivialité avec ces amazones de la terre, de l'agriculture et de secteurs comme la transformation des produits. Thème retenu pour cette édition : « Quelles opportunités pour l'autonomisation des femmes et filles vivant en milieu rural en période de crise sanitaire due au coronavirus ». Cette année, les localités situées dans le département du Nyong-et-So'o, dans la région du Centre étaient le coup de cœur.

C'est à Ngat-Bene que le Minproff a délivré son message. « Les femmes et filles jouent un rôle majeur dans la stabilité des foyers et des communautés de notre pays. Elles constituent une large main d'œuvre agricole et effectuent la grande majorité des tâches domestiques non rémunérées au sein des familles », a relevé Marie-Thérèse Abena Ondoa. Ces femmes au rôle indéniable font également face à plusieurs obstacles. Pour le Minproff, la réflexion de cette année appelle « la mutualisation des ressources en vue de créer des plateformes pour faciliter l'accès aux opportunités d'éducation, de formation et de financement. »

Plus tôt en matinée, la délégation conduite par Marie-Thérèse Abena Ondoa a touché du doigt les réalisations des femmes du coin. Comme dans cette usine de transformation du manioc portée par l'Organisation pour le développement des femmes et des communautés à Mbalmayo. Là, le manioc est transformé en amidon. Même dynamisme du côté d'Avebe où un groupement d'initiatives communes de femmes a transformé un lopin de terre en plantation fructueuse de banane plantain et de manioc. Constat pareil dans le village Mengueme, où quelques feuilles de manioc ont été récoltées. La célébration d'hier a également permis d'offrir des matériels et intrants agricoles à ces femmes de terrain.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.