Togo: Des coaches des jeunes bénéficiaires de THIMO s'attablent pour un bilan à mi-parcours

Présenter le niveau d'accompagnement des jeunes (par les coaches et le Cabinet en charge de leur suivi), partager les difficultés rencontrées et chercher ensemble des approches de solutions et ensuite définir de nouvelles bases et orientations pour la bonne réussite de cette composante qui est très importante dans la mise en œuvre du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), tels sont les objectifs d'une rencontre d'échanges sur les Activités génératrices de revenus (AGR) des jeunes bénéficiaires de THIMO, qui réunit depuis hier, 27 coaches de la 2ème vague, et prend fin aujourd'hui dans la région des Savanes.

Il s'agit dès lors pour ces derniers réunis par le concours de l'Antenne régionale de l'ANADEB (Agence Nationale d'Appui au Développement à la Base), après trois (3) mois de suivi et accompagnement des jeunes bénéficiaires de la subvention pour le démarrage ou l'extension de leurs AGR, de faire un bilan à mi-parcours.

Cette rencontre s'inscrit en fait dans la droite ligne de l'engagement pris par l'ANADEB qui, dans cadre du démarrage ou l'extension de leurs activités génératrices de revenus (AGR), et en vue d'améliorer les compétences des jeunes travailleurs bénéficiaires du projet EJV, individuellement ou collectivement, s'est proposé de former des facilitateurs sélectionnés sur l'approche formation en développement d'affaires (FoDA).

Ainsi, ces facilitateurs en question ont à leur tour formé les jeunes bénéficiaires du projet EJV sur l'approche FoDA.

Pour information, cette formation a été sanctionnée par l'élaboration des plans d'affaires (PA) à ces jeunes sur la base des AGR identifiés de manière participative et les jeunes qui en ont bénéficié sont accompagnés par les facilitateurs FoDA appelés (coaches) ayant totalisé le plus grand nombre de jeunes subventionnés à raison de 25 jeunes au maximum par coach pour une bonne réussite de leur AGR.

Pour rappel, l'AGR (Activité génératrice de revenus) est la composante 2 du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV).

Son objectif est de soutenir les bénéficiaires qui ont achevé avec succès les activités de la composante 1, pour le lancement ou l'expansion d'une activité génératrice de revenus (à travers une subvention et l'accès au mentorat). Il s'agit d'une composante financée à hauteur de 1,5 milliards de FCFA sur le plan national.

Si cette 2ème vague du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV démarrée depuis le 1er juillet 2020 est marquée par l'accompagnement de 27 coaches à 611 jeunes dans 11 villages, il est à noter que pour la première vague, ce fut 44 coaches qui ont accompagné 999 jeunes du 20 janvier au 19 juillet 2020 dans les 20 premiers villages ; ceci, sous la supervision du cabinet Syl consult et de l'ONG RAFIA.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.