Afrique de l'Ouest: Sahel - Une conférence ministérielle pour mobiliser des fonds pour l'action humanitaire

Geneve — Une conférence ministérielle sera organisée par vidéo-conférence mardi pour mobiliser des fonds pour l'action humanitaire au Sahel central, a annoncé l'ONU vendredi.

La conférence, organisée conjointement par l'ONU, le Danemark, l'Allemagne et l'Union européenne, doit notamment lever des fonds pour l'action humanitaire avec une crise qui "arrive à un point de rupture" et des "plans d'aides pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger seulement financés à 40%", a souligné Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au cours d'un point de presse à Genève.

La réunion - par vidéoconférence - se fixe aussi pour objectif que les pays donateurs et ceux de la région trouvent des solutions durables qui élimineront les besoins en aide humanitaire, précise l'ONU.

M. Laerke et plusieurs collègues d'autres agences ont souligné la gravité de la crise qui frappe la région. "Sans soutien, nous craignons que la région ne se transforme en une des pires crises au monde", a-t-il dit.

Selon OCHA, plus de 30 millions de personnes ont aujourd'hui besoin d'une aide humanitaire dans six pays du Sahel (Burkina-Faso, Mali, Niger, Tchad, Cameroun et la partie du nord-est du Nigeria).

"Plus de 13 millions de personnes, dont plus de la moitié sont des enfants, ont besoin d'aide" alors que la situation s'est rapidement dégradée depuis deux ans, 1,5 million de personnes ont été déplacées (soit vingt fois plus qu'il y a deux ans) et 7,4 millions de personnes souffrent de la faim.

A la violence et l'insécurité alimentées par des groupes terroristes, s'est ajoutée la pandémie de Covid-19 qui a précipité 6 millions de personnes de la région dans la pauvreté, souligne encore l'ONU.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.