Angola: Covid - Les sages-femmes bénéficient du matériel de biosécurité

Cuito (Angola) — Au moins trente-cinq sages-femmes traditionnelles de la municipalité de Catabola, province de Bié, ont bénéficié vendredi, de matériel de biosécurité, afin d'assister les accouchements avec plus de sécurité

Le matériel comprend un bassin, un gel d'alcool, du savon, des gants, des ciseaux, de l'omo, un scalpel, du coton, du détergent, des gaz, entre autres instruments, pour empêcher la propagation du Covid-19 dans cette zone.

Avec une population estimée à plus de 126 mille 631 habitants, répartie entre les communes de Sande, Chiúca, Caiúera et Chiteta, la municipalité de Catabola contrôle environ 180 sages-femmes traditionnelles qui effectuent un travail entre 120 et 150 naissances par mois.

A l'occasion, l'administratrice municipale de Catabola, Alcida Celeste Jesus Camatali, a déclaré que l'action s'inscrit dans le cadre des mesures de prévention de la pandémie, afin de couper la chaîne de transmission du nouveau coronavirus dans cette région.

Argentina Cayovo Numbo (sage-femme traditionnelle) a salué le geste de l'administration locale et du secteur de la santé, qui en plus de la formation et de la livraison de matériel d'assistance à l'accouchement, font tout pour empêcher la contagion du Covid-19.

La province de Bié, compte 33 cas confirmés et sept guéris, tandis que 192 personnes sont en quarantaine, dont 136 en quarantaine à domicile et 56 en quarantaine institutionnelle.

Au total, l'Angola compte 7 096 cas positifs, avec 228 décès, 2 928 guéris et 3 940 actifs.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.