Sénégal: Etat civil - La mairie de Diourbel se prépare à une reconstitution de ses registres

Diourbel — La mairie de Diourbel envisage de reconstituer un partie de ses registres perdus au moment du déménagement de son service d'état civil, a indiqué vendredi l'édile de la capitale du Baol, Malick Fall.

"Nous allons créer d'autres registres avec la reconstitution d'ici trois mois, pour être opérationnel à tous les niveaux. Seuls les registres de 1973 à 2019 sont disponibles", a-t-il dit au cours d'un point de presse.

Depuis quelques jours, le service d'état civil de Diourbel a du mal à délivrer des documents, le procureur de Diourbel ayant interdit à l'officier d'état civil de délivrer des extraits de naissance sans se baser sur un registre.

"Le procureur nous a adressé une lettre pour la reconstruction qui normalement va se dérouler d'ici trois mois avec le gouverneur et [lui]. Lorsque tout cela sera fait, on pourra continuer à signer tous les extraits convenablement", a dit l'édile.

L'officiel d'état civil est accusé d'usage de faux, "alors que le président du tribunal lui avait demandé auparavant de signer les actes de naissance avec les cartes d'identité, ce qu'il a fait", a déploré Malick Fall.

L'officier d'état civil, face à cette situation, a refusé de signer des actes de naissance "depuis deux ou trois jours", causant des désagréments aux populations.

"Nous nous sommes réunis, le procureur, le président et moi, nous sommes tombés d'accord pour que ultérieurement, s'il y a des registres, on signe. Il nous demande de respecter la loi", a relevé Malick Fall, qui rassure que la question de l'état civil "occupe une place importante dans le mandat de la mairie" de Diourbel.

La municipalité a entamé, dans ce cadre, un programme de modernisation avec l'informatisation de son état civil depuis 2016. Il est aussi prévu la construction d'un nouveau bâtiment R+1 pour répondre aux besoins des citoyens.

"Nous allons nous réunir bientôt pour essayer de trouver une solution pour sauvegarder ce qui reste de ces registres, avoir un archiviste bien formé et bien garder ces registres", a promis le maire.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.