Algérie: Place de la femme dans la sphère politique - l'expérience algérienne saluée

Alger — La vice-présidente de l'Assemblée populaire nationale (APN), Tayeb Wassila a salué l'expérience algérienne "pionnière" dans la constitutionnalisation du système des quotas visant à consolider la place de la femme dans la sphère politique, a indiqué vendredi un communiqué de l'APN.

Tayeb Wassila intervenait lors d'un workshop régional dans le cadre d'un webinaire organisé jeudi par l'Organisation de la femme arabe (OFA), en collaboration avec la fondation "Westminster pour la démocratie" (WFD) sur le système des quotas et ses impacts sur la participation de la femme à la vie politique dans le monde arabe.

De son côté, la présidente de la commission de l'Education, de l'Enseignement supérieure, de la recherche scientifique et des affaires religieuses, Makhref Saliha a mis l'accent sur "l'importance du système des quotas pour permettre à la femme d'investir la scène politique», soulignant que la plupart des recherches ont insisté sur l'impératif de continuer à travailler avec ce système durant une période transitoire afin de parvenir à l'égalité.

Le système "des quotas" a réalisé un bond qualitatif en terme de participation de la femme aux assemblées, a ajouté la même députée, soulignant que le projet d'amendement de la Constitution, soumis à référendum le 1er novembre prochain, a consacré ce droit dans son article 59 et définira les modalités et les conditions d'application de cet article dans le projet de loi organique relatif au régime électoral.

L'APN a pris part jeudi aux travaux d'un webinaire organisé par l'OFA, en collaboration avec la fondation WFD sur les politiques de discrimination positive en faveur de la femme dans la région arabe.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.