Algérie: La commission de soutien au plan de règlement onusien condamne les agressions contre les membres de l'ISACOM

Laayoune Occupee — La commission de soutien au plan de règlement onusien et de protection des richesses naturelles au Sahara Occidental a condamné vigoureusement la politique de harcèlement et les agressions contre les membres de l'Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM), les qualifiant de "violation manifeste de tous les pactes et chartes internationaux garantissant la liberté de circulation", indique l'agence de presse sahraouie (SPS).

"La commission de soutien au plan de règlement onusien et de protection des richesses naturelles du Sahara Occidental a condamné vigoureusement le feuilleton du blocus et le harcèlement exercé contre les membres de l'ISACOM, notamment l'agression physique et verbale et les provocations qu'a subies le membre de l'instance, la militante Mina Baali, en interdisant à son époux, Hasna Douihi, de quitter la ville occupée Boujdour vers la ville Occupée Laayoune, ce qui constitue "une violation manifeste des pactes et chartes internationaux garantissant la liberté de circulation", note la source.

Par ailleurs, la commission onusienne a adressé ses voeux au peuple sahraoui à l'occasion du 45e anniversaire de l'annonce de l'unité nationale à Ain Ben Tili, le 12 octobre 1975, et à l'occasion de l'installation du premier camp à "Gdeim Izik" en 2010, 12km à l'ouest de la ville occupée Laayoune, mettant en avant "cette épopée historique et décisive de la lutte du peuple sahraoui", conclut la source.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.