Soudan: Le Front révolutionnaire soudanais dénonce les violences à l'Est

Khartoum — Le Front Révolutionnaire Soudanais (FRS) a condamné le recours excessif à la force contre des manifestants pacifiques dans l'est du Soudan, FRS a affirmé que le droit de manifester est garanti conformément aux constitutions et aux chartes internationales des droits de l'homme, FRS a condamné l'utilisation de balles contre des civils non armés et a appelé à la formation d'un comité chargé de responsabiliser les responsables du meurtre de manifestants et de les traduire en justice.

Dans une déclaration signée par le Dr Al-Hadi Idris, chef du FRS, le Front a appelé tous les peuples de l'Est à resserrer la voix de la raison, à éteindre le feu de la sédition, à rater l'occasion pour ceux qui traquent la révolution, à éviter d'attaquer les biens publics et à s'engager pour la paix en exigeant des droits et en exprimant leur opinion. Le FRS asouligne que la conference du people de l'Est-Soudan représente une réelle opportunité de faire des réconciliations sociétales et d'achever les avantages de l'accord de paix.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.