Guinée: António Guterres appelle toutes les parties guinéennes à veiller à ce que le scrutin présidentiel se déroule de manière pacifique

Photo d'illustration
17 Octobre 2020

À la veille de l'élection présidentielle organisée dimanche en Guinée, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a appelé toutes les parties à veiller à ce que le scrutin soit inclusif et pacifique.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes nationales à veiller à ce que le scrutin se déroule de manière inclusive et pacifique », a déclaré samedi son porte-parole Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

« Il appelle également tous les dirigeants politiques et leurs partisans à s'abstenir de tout acte d'incitation à la violence, de propos incendiaires, de profilage ethnique et de violence. Il exhorte les forces de défense et de sécurité à agir de manière responsable et avec la plus grande retenue », a-t-il ajouté.

Selon les médias, la Guinée est depuis octobre 2019 le théâtre de nombreuses contestations à la suite de la volonté de l'actuel président, Alpha Condé, de briguer un troisième mandat. Pour parvenir à ses fins, le chef d'État, élu en 2010, a fait adopter une nouvelle Constitution lors d'un référendum contesté en mars dernier.

Toujours d'après la presse, l'initiative a provoqué une levée de boucliers de la part de la société civile, ses adversaires dénonçant un « coup d'État constitutionnel ».

« Le Secrétaire général appelle les dirigeants politiques et leurs partis à résoudre tout différend qui pourrait survenir par des moyens juridiques », a fait valoir le porte-parole.

« Il réitère l'engagement des Nations Unies à soutenir les efforts du pays pour promouvoir la cohésion nationale », a-t-il conclu.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.