Cameroun: Trois civils tués par Boko Haram dans l'Extrême-Nord

17 Octobre 2020

Au moins trois civils ont été tués lors d'une incursion du groupe terroriste Boko Haram survenue dans la nuit de jeudi à vendredi dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord, selon la presse locale.

L'attaque a eu lieu dans la localité frontalière d'Oudal de l'arrondissement Mayo-Moskota, très proche du Nigeria où se trouve le fief de Boko Haram. Cinq autres villageois, quatre hommes et une femme, ont également été enlevés par les djihadistes, selon les témoins cités par la presse camerounaise.

Dans un même temps, au village de Goumouldi de la région de l'Extrême-Nord, Boko Haram a attaqué ce vendredi un groupe d'agriculteurs, emportant tous leurs biens mais sans avoir faire de morts ni de blessés, selon des sources sécuritaires jointes par Xinhua.

Les attaques de Boko Haram se sont multipliés ces derniers temps dans l'Extrême-Nord du Cameroun. Fin septembre, toujours à Mayo-Moskota, deux militaires camerounais ont trouvé la mort dans une incursion nocturne contre leur poste par le groupe.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.