Cameroun: Camair-co - Ces nuages qui assombrissent l'étoile

17 Octobre 2020

Depuis l'annonce de la reprise des activités de la compagnie aérienne nationale camerounaise, je lis des publications décourageantes sur les réseaux sociaux. Censés polir l'image de notre seule étoile, certains Camerounais la traitent plutôt comme un déchet bon pour la poubelle.

Selon leur logique, notre Camair-co n'a pas sa place dans le ciel. Ils rêvent tous de la voir clouer au sol pour l'éternité. Ils s'en foutent des efforts fournis par le président de la République, Paul Biya et le top management de l'étoile pour qu'elle brille. Je me demande bien ce qu'on a fait au bon Dieu pour mériter une population aussi négative et pessimiste. Prête à dégonfler les efforts des uns et des autres dans le seul but de voir notre pays s'assombrir.

Quand il s'agira de dénoncer avec la même vigueur et le même enthousiasme, les retards et les multiples tares d'une compagnie aérienne comme Air France, ces mêmes donneurs de leçons trouveront les mots justes pour gommer les maux causés par la compagnie du Blanc. Quelle galère ! Ils espèrent qu'en le faisant avec les plus belles phrases du monde, ils réussiront à séduire l'ambassade de France au Cameroun, qui leur offrira un visa d'entrée en France, et un billet d'avion «njoh» pour Paris. Le colon a vraiment mangé certains cerveaux ici au Cameroun.

Nettoyer les démons internes

J'accuse également la cellule de communication de la Camair-co qui ne fait pas assez briller l'étoile. La communication autour d'une compagnie aérienne est très sensible. Chaque fois qu'il y a une mauvaise publication sur un vol ou un décollage raté, les passagers paniquent. Ils dessinent automatiquement les zones de turbulences dans leur tête. Regardez comment Royal Air Maroc, Ethiopian Airlines, et les autres compagnies gèrent leur image au Cameroun. On ne parle presque jamais de leurs couacs, alors qu'elles en ont à gogo. Mais l'information qui parvient à la population est filtrée. Chez Camair-co, on balance d'abord les brouillons pêle-mêle pour revenir se justifier quand la toile aura fait le reste du boulot.

La communication doit être soignée à tous les niveaux. De la réservation des billets aux mails envoyés aux passagers, en passant par les retards et annulations de vols. Les appels téléphoniques doivent suivre avec toute la politesse du monde, sans oublier l'accueil à l'aéroport et pendant les vols. Camair-co doit être irréprochable.

Son top management doit également songer à nous épargner ses casseroles internes. Les batailles des chefs et leurs lobbies ne nous intéressent pas, la seule chose qui nous intéresse, c'est de voir notre étoile voler très haut... comme un aigle.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.