Congo-Brazzaville: Parution - « Le féticheur, l'alchimie des noms et des nombres » d'Eugénie Mouayini Opou

Publié en juillet aux éditions Les impliqués, « Le féticheur, l'alchimie des noms et des nombres » porte sur le monde des médiums, celui des féticheurs et/ou marabouts chez le peuple téké. Au-delà du mysticisme qui entoure leurs travaux, cet ouvrage montre que ce sont des hommes et des femmes qui ont acquis des connaissances, uniquement accessibles aux initiés.

Guidée par la soif d'apprendre et la curiosité incessante à explorer d'autres mondes inconnus, Eugénie Mouayini Opou vient d'enrichir la littérature congolaise avec un ouvrage qui partage les richesses et les valeurs des traditions ancestrales sur ce qui se rapporte à la croyance aux forces « invisibles ». Dans « Le féticheur, l'alchimie des noms et des nombres », l'auteur nous fait découvrir le sens caché de l'un des pans de la culture téké en République du Congo. C'est une investigation épistémologique du monde de ceux qui pratiquent les sciences cachées dites occultes pour les non-initiés.

L'ouvrage de 122 pages est présenté en deux grands chapitres dont le premier est essentiellement consacré à la compréhension des pratiques des féticheurs telles leur identité, leurs fonctions, instruments de travail, rituels, etc. Dans cette même section, l'auteur fait un clin d'œil à la connaissance des divinations, à savoir : médium voyant « Ngah-Li-Mouni », voyante « Mâ-Ngah », devin guérisseur « Nganga Dzambé » ; ainsi que des procédés auxquels ils recourent tels les coquillages (cauris et dzeke), la transe, l'exorcisme et les rêves. Aussi, elle montre le lien entre les noms, leurs significations et leurs impacts sur la vie de ceux qui les portent. C'est pourquoi, à la page 32, Eugénie Mouayini Opou souligne que « les noms occupent une place prépondérante dans le travail des féticheurs, marabouts et autres médiums, car toutes les incantations se font autour du nom ».

Le second chapitre intitulé « L'alchimie des noms et des nombres » s'est appuyé, à titre expérimental, sur un échantillon des chiffres allant de 1 à 35 afin de proposer leur analyse et décryptage, en passant par l'interprétation, suivie d'une mise en garde visant à préserver son porteur d'un certain nombre d'inconvénients.

« Le féticheur, l'alchimie des noms et des nombres » est un récit qui permet aux lecteurs non seulement de comprendre comment le féticheur et le marabout opèrent, notamment pour guérir les « patients », sans pour autant livrer tous les secrets de leur art, mais aussi de saisir la corrélation entre, d'une part, les noms et les nombres et, d'autre part, l'influence significative tant positive que négative des chiffres liés aux noms que portent les hommes. Une « astro-anthropo-sociologie » qui implique la connaissance des contenus culturels de la cosmogonie africaine.

Selon l'auteur, quand on côtoie cet univers, on se rend compte qu'être féticheur, marabout ou medium n'est pas si étrange ni magique qu'on ne le pense. Il suffit de les fréquenter et d'en être initié pour découvrir les secrets des connaissances qui font d'eux des voyants, féticheurs, marabouts. Dans un langage simple et clair, ainsi que sans prétention, l'ouvrage est une immersion dans ce monde afin d'y découvrir les mystères qui s'y rattachent.

Notons qu'Eugénie Mouayini Opou est une femme de lettres. Écrivaine et poète, elle est engagée dans la vie associative et politique du Congo. A son actif, plusieurs ouvrages parus aux éditions L'Harmattan, notamment « Une femme candidate aux élections législatives au Congo-Brazzaville » en 2013 ; « Une rose pour les tirailleurs » en 2016 ; « Voix de sagesse téké » en 2017.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.