Ile Maurice: Meurtre du planteur Premduth Ramdin de Valton - Un membre de la famille «Ces derniers temps, il y avait des vols dans sa plantation»

Premduth Ramdin, 72 ans, de Valton, Montagne-Longue, a été retrouvé en bordure de route sur un terrain vague tout près de l'autoroute Terre-Rouge -Verdun aux alentours de 17hr le vendredi 16 octobre. Il avait une profonde blessure sur sa jambe gauche.

La victime a été transportée à l'hôpital après que les passants l'ont vu gisant dans une mare de sang et ce dernier était toujours en vie. Il a reçu des premiers soins mais en route pour l'hôpital il est décédé.

C'est vers 18hrs que la police de Montagne-Longue a été alertée de cette affaire. Selon sa famille, il avait quitté sa maison à 15hrs pour se rendre dans sa plantation. La police de Montagne-Longue, la CID de Pamplemousses sous la charge de l'inspecteur Ramburrun, la Field Intelligence Unit, la SOCO se sont rendus sur les lieux pour comprendre ce qui s'est vraiment passé.

Son autopsie a eu lieu ce samedi 17 octobre et le rapport a conclu à un assassinat. Le septuagénaire est mort d'exsanguination 'due to chop wound with sharp object'. C'est l'hypothèse avancée par la Criminal Investigation Division de la division nord, après que le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police ait autopsié le cadavre de Premduth Ramdin, ce matin.

Les officiers de la MCIT ont été sollicités pour travailler en collaboration avec la CID de Pamplemousses afin de mettre la main sur le présumé suspect ou plusieurs. Plusieurs témoins ont été interrogés afin de percer ce mystère. La thèse privilegiee serait qu'il s'est retrouvé nez à nez avec un voleur dans sa plantation et qu'il ait été avec un objet tranchant.

Joint au téléphone, un membre de la famille Ramdin a dit ne pas comprendre qui aurait pu s'en prendre à Premduth Ramdin. « Il était sorti pour faire un spot check dans sa plantation car depuis quelques temps il y avait des vols qui se produisaient. Il a pris sa bicyclette pour s'y rendre. Il n'avait pas ses outils de travail ni son sabre. »

Il nous explique qu'il a commencé comme laboureur et par la suite devenu planteur qui cultive la canne à sucre, des bananes. « Ce sont les volontaires qui l'ont vu avec une blessure.»

Qui voudrait sa peau ? Il ajoute que c'est une personne très calme, n'avait pas d'ennemis « So routine so plantation so la maison. Je ne l'ai jamais entendu hausser la voix»dit-on de lui.

Les funérailles de Premduth Ramdin ont eu lieu aujourd'hui à 14h00 à Khurtoo Lane, à Valton. Il a été incinéré à Boulingrin.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.