Congo-Brazzaville: Transport en commun - Isidore Mvouba préoccupé de la situation dans les grandes villes congolaises

Le président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, a appelé, le 15 octobre à Brazzaville, à l'ouverture de la dixième session ordinaire budgétaire à régler l'épineuse question du transport en commun en améliorant la capacité d'accueil des clients dans les bus et autres taxis, en cette période de coronavirus.

« Le problème du transport devient plus qu'une nécessité », a-t-il laissé entendre. En effet, a-t-il renchéri, dans les bus dits « Mal à l'aise », à la différence des autres moyens de transport en commun, la distanciation physique n'est pas respectée. Pour des raisons d'équité, il convient d'augmenter le nombre de clients dans les bus et taxi des particuliers.

Dès l'entame de son allocution, le président de la chambre basse du Parlement a rappelé l'engagement poursuivi par les élus du peuple au cours de la session budgétaire, à savoir œuvrer de manière incessante à la satisfaction des attentes les plus légitimes des Congolais et traduire en actes le bien-être des citoyens . « C'est notre raison d'être », a-t-il dit, mais aussi servir avec humilité le peuple souverain, défendre avec âpreté ses intérêts pour que le fardeau imposé par les vicissitudes de la vie ne lui soit plus lourd.

Isidore Mvouba a, en outre, rappelé aux élus du peuple que la présente session s'ouvre au moment où la rentrée scolaire vient de se dérouler de façon satisfaisante. « Nous nous félicitons de ce que le Congo a évité une année blanche », s'est-il réjoui.

En même temps, il a appelé de tous ses vœux à la première rentrée académique de l'Université Denis-Sassou-N'Guesso de Kintélé. « Il s'agit là d'un soutien et d'un souhait sans cesse renouvelé. Ce grand complexe qui ouvrira ses filières de manière progressive à vocation à réinscrire notre pays parmi les creusets de formation les plus emblématiques de l'Afrique », a-t-il renchéri.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.