Sénégal: Promovilles - La population de Louga sensibilisée sur la préservation des infrastructures réalisées

Louga — Des acteurs communautaires et territoriaux de la ville de Louga ont bénéficié, samedi à Louga, d'un atelier de sensibilisation à la sécurité routière et à la gestion environnementale des ouvrages du programme PROMOVILLE, pour une meilleure vulgarisation, préservation et durabilité des infrastructures réalisées dans le cadre de ce programme.

Le programme de modernisation des villes (PROMOVILLES) est une initiative de l'Etat du Sénégal visant à rendre modernes et compétitives les villes du pays afin de stimuler leur développement socio-économique.

L'un des enjeux majeurs de ce programme est la mise en place d'infrastructures routières de qualité au profit des populations. L'installation de ces ouvrages engendre des perturbations environnementales et sociales qui peuvent impacter négativement sur le programme.

Afin de "réduire" cet impact, PROMOVILLE a initié, dans 13 communes, un atelier de sensibilisation à la sécurité routière et à la protection de l'environnement pour les acteurs communautaires, pour une meilleure approbation et vulgarisation des comportements et pratiques des populations avec les infrastructures du programme.

"La rencontre réunie la population lougatoise dans sa diversité : les chefs de quartier, les Badiénou Gox, des directeurs d'école... qui ont la charge au sortir de ce séminaire de sensibiliser et d'expliquer aux lougatois le programme et de susciter de leur part des réactions et comportements nouveaux ", a expliqué l'adjoint au maire de Louga, Ismaila Mbengue Fall

Il s'exprimait lors de l'atelier organisé par PROMOVILLES, en rapport avec le cabinet MSA et la mairie de Louga bénéficiaire de l'ensemble des infrastructures réalisées dans le cadre de ce programme.

Selon lui, "il ne s'agit pas que de construire des routes et des écoles, il faut que les populations soient assez formées et sensibilisées pour prendre en charge les aspects protection, gestion, encadrement parce que ce sont des infrastructures qui doivent être pérennisées par les populations".

" L'Etat a le devoir de construire, mais il appartient aux populations d'assurer le suivi et la pérennisation des infrastructures. Nous attendons des citoyens un comportement responsable pour inciter les partenaires à davantage investir dans la ville", a-t-il dit.

Au Total, 4, 2 milliards de Francs CFA ont été investis à Louga dans la mise en œuvre de 11,5 km de route, des voiries assainies et éclairées avec des trottoirs ainsi que des aménagements connexes, selon le chargé de projet de PROMOVILLES zone Nord, Birahim Fall.

Il a précisé que des infrastructures de base au nombre de six ont été construites et réfectionnées : Il s'agit de salles de classe, de construction de mur de clôture, de postes de santé, de cases foyer, entre autres.

"Nous appuyons aussi les collectivités locales à travers des dons de véhicules, du matériel informatique, des sessions de formation pour les agents de la mairie. Nous comptons faire un aménagement paysagé du boulevard Abdou Diouf et de l'entrée de Louga", a-t-il fait noter.

Pour Ismaila Mbengue Fall, "PROMOVILLE a parfaitement changé le visage de la ville. Louga a été avantagée par rapport à d'autres villes. Durant la nuit, la ville est bien éclairée malgré quelques poches qui restent. Louga est bien intégré dans ce programme".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.