Mali: Après deux nouvelles attaques contre des Casques bleus, le Secrétaire général appelle les autorités à appréhender et traduire rapidement en justice les coupables

communiqué de presse

New York — La déclaration suivante a été communiquée, aujourd'hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l'ONU:

Le Secrétaire général condamne les deux attaques perpétrées le 15 octobre contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Dans la région de Kidal, une attaque à l'engin explosif contre un véhicule de la mission a tué un Casque bleu égyptien et blessé gravement un autre. À Tombouctou, un tir indirect contre le camp intégré de la mission a blessé un Casque bleu burkinabé.

Ces incidents surviennent deux jours après qu'au moins 11 membres des Forces de défense et de sécurité maliennes et 12 civils ont été tués au centre du Mali.

Le Secrétaire général présente ses condoléances les plus sincères aux Gouvernements et peuples égyptien et malien et exprime sa sympathie aux familles et aux proches des victimes. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international. Il appelle les autorités maliennes à prendre des mesures urgentes pour appréhender et traduire rapidement en justice les coupables.

SOURCE Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.